"Pourquoi doit-on aider l’Ukraine?": beaucoup ne comprennent pas, admet un ministre français

© AP Photo / Gonzalo FuentesSebastien Lecornu
Sebastien Lecornu - Sputnik Afrique, 1920, 20.11.2022
S'abonnerTelegram
Hors des salons parisiens, de nombreux Français ne comprennent pas pourquoi ils devraient soutenir Kiev, a admis le ministre des Armées, Sébastien Lecornu. L’opinion française semble avoir de plus en plus de mal à suivre ses dirigeants sur le sujet.
Une confession qui en dit long. Alors qu’Emmanuel Macron a encore appelé à "redoubler d'efforts" pour aider l’Ukraine, les Français ne semblent pas tous être de l’avis de leur Président. Nombre d’entre eux ne comprennent tout simplement pas pourquoi la France doit soutenir Kiev, a admis le ministre des Armées Sebastien Lecornu dans un entretien au Journal du Dimanche.
Passé les portes des petits cercles parisiens, beaucoup s’interrogent, a confessé le responsable, qui a mis le doigt sur une fracture entre la capitale et la province.
"˝Est-ce qu’on aide assez l’Ukraine?˝ est une question que j’entends davantage à Paris que dans mon département de l’Eure, où des personnes me demandent, sans arrière-pensée, ˝Pourquoi doit-on aider l’Ukraine?˝. Il faut répondre à ces deux France", a ainsi déclaré Sébastien Lecornu à l’hebdomadaire.
Le ministre n’en démord cependant pas et répète que Paris doit "continuer à aider l’Ukraine aussi longtemps que le conflit durera".

Une opinion de plus en plus lasse?

Avec l’arrivée de l’hiver qui risque d’accentuer la crise énergétique, les opinions européennes semblent de plus en plus rétives concernant le dossier ukrainien.
Des manifestations demandant l’arrêt des hostilités ou des livraisons d’armes ont eu lieu ces derniers mois, en Allemagne, en France ou en République tchèque. Seuls 53% des Tchèques seraient désormais favorables à une aide militaire à l’Ukraine, contre 61% au printemps, rapportait par exemple un récent sondage de l’agence Kantar CZ.
Aux États-Unis, les élections de mi-mandat ont également vu les Républicains s’emparer du sujet. Kevin McCarthy, qui pourrait devenir le nouveau président de la Chambre des représentants, a ainsi répété que les États-Unis ne devaient pas faire "un chèque en blanc à l’Ukraine", au vu de la situation économique délicate Outre-Atlantique.
L’aide militaire à l’Ukraine a par ailleurs des conséquences pour les pays d’Afrique, l’Occident ayant fortement diminué son soutien à leur encontre, d’après Bill Gates.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала