La Marine marocaine aurait accidentellement abattu un trafiquant de drogue en Méditerranée

CC0 / / Méditerranée
Méditerranée - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Un garde-côte de la Marine royale marocaine a accidentellement abattu un trafiquant de drogue et blessé un autre après avoir visé leur embarcation pneumatique car ils refusaient d’obtempérer, indique une source militaire à la MAP.

Un trafiquant de drogue a été abattu par les garde-côtes de la Marine royale marocaine au large de la Méditerranée, a confié une source militaire citée par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP).

Medical staff transfer a patient from an ambulance at the Jinyintan hospital, where the patients with pneumonia caused by the new strain of coronavirus are being treated, in Wuhan, Hubei province, China January 20, 2020 - Sputnik Afrique
L’ambassade du Maroc en Chine rassure ses ressortissants piégés dans la ville atteinte par le coronavirus
En effet, selon la source, l’opération a été menée lundi 27 janvier à 04h du matin contre une embarcation pneumatique avec quatre individus et une quantité importante de stupéfiants à son bord.

Le MAP précise qu’après que les individus ont refusé d’obtempérer, un garde-côte a procédé à des tirs de sommation. Une course-poursuite d’une quarantaine de minutes a alors été engagée. Elle s’est achevée lorsqu’un garde-côte a visé le moteur de l’embarcation, provoquant la mort accidentelle d’un des trafiquants par ricochet et en blessant un autre.

Une autre opération

Maroc, port de Casablanca - Sputnik Afrique
«La Grande-Bretagne compte faire du Maroc un hub, un pays pivot et un Gateway vers l'Afrique»
Les mis en cause et la cargaison de drogue ont été ramenés au port de la ville de Tanger et remis aux autorités locales, affirme la MAP qui précise que de la Marine royale a procédé à l’avortement d’une seconde opération vers 06h du matin. Quatre individus ont été arrêtés et une quantité importante de résine de cannabis a été saisie, selon la même source.

Dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue en 2019, la Direction générale de la Sûreté nationale a annoncé plusieurs fois depuis le début de cette année des saisies importantes de résine de cannabis pour un total estimé à au moins 48 tonnes. Selon un bilan officiel, en 2018, la police marocaine a saisi 52 tonnes de résine de cannabis.

Le Maroc est, avec l'Afghanistan, l'un des deux premiers producteurs mondiaux de résine de cannabis, selon le Rapport mondial sur les drogues 2016 publié par l'Onu. Le département d'État américain indique que cette activité représente environ 20% du PIB marocain.

Des mesures pour lutter contre le trafic de drogue

Sahara occidental - Sputnik Afrique
Algérie-Maroc: Alger exprime sa colère après l’ouverture des consulats de deux pays africains au Sahara occidental
Afin de lutter efficacement contre le trafic de drogue, le Maroc a décidé de créer des unités d'élite spéciales de gendarmerie nationale, selon le journal local arabophone Al Massae. Ces unités seront déployées dans le nord du pays, notamment sur les côtes, selon la même source.

Selon le quotidien, les tentatives à répétition des trafiquants de rejoindre l'Espagne par mer ont motivé la décision des autorités sécuritaires du royaume chérifien de créer ces unités d'élite. Le journal a indiqué que les trafiquants n'hésitent plus à utiliser leurs armes contre les forces de l'ordre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала