«Cirque en plein Parlement britannique»: Moscou réagit à la déclaration de May sur Skripal

© Sputnik . Alexey Kudenko / Accéder à la base multimédiaMinistère russe des Affaires étrangères
Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a commenté les propos de Theresa May sur l’implication de la Russie dans l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal et de sa fille Youlia.

Des policiers devant la maison de l'ancien agent double Sergei Skripal à Salisbury, le mardi 6 mars 2018 - Sputnik Afrique
La Russie prête à aider l’enquête sur l’intoxication d’un ex-agent russe
La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié de «cirque en plein Parlement britannique»» la déclaration de Theresa May selon qui Moscou est lié à l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal et de sa fille Youlia.

«C’est du cirque en plein Parlement britannique. La conclusion est évidente: il s’agit s’une nouvelle campagne politico-médiatique fondée sur la provocation», a notamment souligné Mme Zakharova. 

Plus tôt dans la journée, la Première ministre britannique Theresa May a annoncé que la Russie était impliquée dans l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Youlia.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury, une petite ville à 150 km de Londres, puis hospitalisés.

La police britannique près de la maison de Sergueï Skripal - Sputnik Afrique
Au service secret de Sa Majesté: que faisait un ex-agent russe au Royaume-Uni?
Le 7 mars, Scotland Yard a confirmé que Skripal et sa fille avaient été exposés à un agent neurotoxique.

Sergueï Skripal avait été recruté comme agent double par les services britanniques en 1995, avant d'être démasqué et arrêté en 2004 puis condamné en 2006 à 13 ans d'emprisonnement pour trahison. Durant cette période, le transfuge avait fourni au MI6, les renseignements extérieurs britanniques, les noms de plusieurs dizaines d'agents opérationnels sur le sol européen.

Libéré en 2010 dans le cadre d'un échange qui avait permis à Moscou de rapatrier d'Amérique du Nord 10 agents dormants contre sa libération et celle de trois autres Russes reconnus coupables d'espionnage au profit de Washington, l'homme vivait depuis en Angleterre.

© Sputnikl’implication de la Russie dans l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal
l’implication de la Russie dans l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal - Sputnik Afrique
l’implication de la Russie dans l’empoisonnement de l’ex-agent russe Sergueï Skripal
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала