- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Le projet de livraison de chars Abrams à Kiev est raté, selon le Kremlin

© Sputnik . Sergueï MelkonovDes Abrams M1
Des Abrams M1 - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
Les déclarations de l'Allemagne et des États-Unis sur la possible livraison de chars Abrams à l'Ukraine ne correspondent pas, estime le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. "Tout ne se passe pas bien ni au sein de l'Alliance ni en termes de disponibilité des chars".
Des contradictions ressortent des fuites d'informations sur la possible livraison de chars Abrams à l'Ukraine, a pointé le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.
Citant des responsables américains, le Washington Post avait plus tôt relaté que la livraison de 30 à 50 véhicules à l'Ukraine pourrait traîner sur de longs mois, voire des années. La chaîne ABC a également évoqué le délai d'un an.
"Tout ne se passe pas bien ni au sein de l'Alliance ni en termes de disponibilité des chars", a estimé M.Peskov.

Un échec "sur le plan technologique"

Le projet de fourniture de chars Abrams à l'Ukraine est un échec sur le plan technologique, a jugé le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov.
Il a expliqué qu'ils "brûleront de la même manière que tous les autres".
"Ils coûtent beaucoup et tout cela repose en premier lieu sur les épaules des contribuables européens. Les Américains, comme toujours, resteront au moins avec les leurs. Et très probablement avec des bénéfices fabuleux", a développé Dmitri Peskov.

La livraison des chars Abrams est une une garantie pour Berlin

La semaine dernière, le quotidien Suddeutsche Zeitung a fait savoir que l’Allemagne fournirait des chars Leopard à l’Ukraine à condition que les États-Unis lui livrent des blindés Abrams M1. Mais Washington refusait ce transfert en raison du coût important de leur exploitation et maintenance, selon une source du Pentagone, citée par Sky News Arabia.
Or, ce 25 janvier, l'Allemagne a finalement tranché la question. Elle a décidé d'envoyer 14 chars Leopard 2 à Kiev.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала