Le deuxième sommet Russie-Afrique conduira leurs relations vers de nouveaux horizons, annonce Lavrov

© Photo Le service de presse de la diplomatie russe / Accéder à la base multimédiaSergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, en visite officielle en Afrique du Sud, lors d'une conférence de presse avec son homologue sud-africaine Naledi Pandor
Sergueï Lavrov, le chef de la diplomatie russe, en visite officielle en Afrique du Sud, lors d'une conférence de presse avec son homologue sud-africaine Naledi Pandor - Sputnik Afrique, 1920, 23.01.2023
S'abonnerTelegram
Les relations russo-africaines seront amenées vers de nouveaux horizons au cours du deuxième sommet Russie-Afrique prévu en juillet, qui est en pleine préparation, indique le chef de la diplomatie russe en visite officielle en Afrique du Sud. L’événement devrait déboucher sur la signature d’accords importants.
Le deuxième sommet Russie-Afrique conduira leurs relations vers de nouveaux horizons, a déclaré ce 23 janvier le ministre russe des Affaires étrangères à la conférence de presse avec son homologue sud-africaine Naledi Pandor.
"Nous avons parlé de la préparation du deuxième sommet Russie-Afrique qui se tiendra en juillet de cette année à Saint-Pétersbourg. Nous partons du fait que ses résultats à venir vont s’appuyer sur le travail réalisé après le premier sommet d’automne 2019 à Sotchi. Ils devraient faciliter à amener nos relations vers de nouveaux horizons", a déclaré Sergueï Lavrov.
"Nous avons vu le grand intérêt de nos amis sud-africains à ce que cet événement soit couronné par des accords significatifs", a ajouté le chef de la diplomatie russe.
Sergueï Lavrov est en visite officielle en Afrique du Sud. C’est par ce pays qu’il débute sa tournée sur le continent africain, qui se déroule du 23 au 26 janvier 2023.

Coopération avec l’Afrique du Sud au sein des BRICS

Le ministre russe a également évoqué le travail conjoint entre la Russie et l’Afrique du Sud au sein des BRICS.
"Selon nos évaluations, cette structure est un exemple de diplomatie réellement multilatérale et multipolaire qui se fonde sur la recherche de l’équilibre des intérêts".
Moscou partage les priorités de la présidence sud-africaine qui a débuté le 1er janvier.
"Elle se déroulera sous le slogan ‘Les BRICS et l’Afrique est un partenariat qui vise une croissance accélérée, un développement stable et un multilatéralisme inclusif’", a noté Sergueï Lavrov.

Relations entre la Russie et l’Afrique du Sud

Les chefs de la diplomatie des deux pays ont aussi discuté l’importance d’élargir et de renforcer les liens humanitaires. La Russie est prête à augmenter considérablement le nombre de bourses pour les ressortissants sud-africains, a précisé M.Lavrov.
En outre, le ministre a apprécié la coopération entre Moscou et Pretoria dans diverses structures internationales:
"Certes, nous nous prononçons en faveur de l’augmentation du rôle des pays africains dans la résolution des questions clefs de l’ordre du jour mondial".
Il a cité leur partenariat au sein de l’Onu, du G-20, de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques et du processus de Kimberley.
Enfin, les deux pays travaillent sur des mécanismes commerciaux pour être indépendants des "caprices de l’Occident".

Tentatives d’intimidation par Washington

Les États-Unis et le Royaume-Uni franchissent des lignes rouges en menaçant d’autres pays dont d’Afrique pour leur coopération avec Moscou, a martelé le ministre russe.
À part les pays africains, ceux d'Asie et d'Amérique latine sont aussi concernés.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала