- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Fourniture de chars lourds à l’Ukraine: Marine Le Pen est "contre"

© AP Photo / Thibault CamusMarine Le Pen
Marine Le Pen - Sputnik Afrique, 1920, 23.01.2023
S'abonnerTelegram
L’idée d’envoyer des chars lourds français à l’Ukraine, évoquée le 22 janvier par Emmanuel Macron, ne fait pas l’unanimité en France. Marine Le Pen, leader du parti Rassemblement national, s’y est catégoriquement opposée.
Les fournitures de chars lourds à l’Ukraine envisagées par l’Europe représentent un risque immense, a déclaré Marine Le Pen, Présidente du groupe Rassemblement national à l’Assemblée nationale française.
"Je pense qu’en réalité la question, la question c’est: ’Est-ce tout cela ne va pas aggraver cette guerre?’ Et quand la guerre s’aggrave, les morts se multiplient. Est-ce que c’est l’objectif? Est-ce qu’en réalité, en armant avec des armes lourdes, est-ce qu’on ne va pas d’abord internationaliser le conflit qui est un danger quand même majeur, en tout cas un risque majeur?", s’est-elle demandé sur BFM TV.
Mme Le Pen s’était déjà exprimée contre les livraisons d’armes à Kiev en novembre, critiquant l’envoi de canons Caesar.
Hormis Mme Le Pen, Florian Philippot, un autre politicien français, avait déjà critiqué la fourniture d’équipements militaires à l’armée ukrainienne.

Livraisons d’armes françaises à Kiev

Le Président Macron a signifié le dimanche 22 janvier qu'il n'excluait aucune option pour de nouvelles livraisons d'armes à l'Ukraine, y compris des chars Leclerc.
Plus tôt, le ministère français des Armées avait déclaré que Paris transférerait des véhicules blindés ou des chars à roues AMX-10RC à Kiev dans les deux mois à venir.
Paris a récemment remis à l'Ukraine 6 canons tractés TRF1 de 155 mm et 2 systèmes sol-air à courte portée Crotale, ainsi que 18 systèmes d'artillerie Caesar, des systèmes de missiles antichars portables Mistral et Milan, une soixantaine de véhicules blindés de transport de troupes et des mines antichars HDP-2A2.
En 2022, Moscou avait envoyé une note aux États membres de l'Otan concernant les livraisons d'armes à l'Ukraine. Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, avait déclaré que toute cargaison contenant des armes destinées à l'Ukraine serait une cible légitime pour la Russie, précisant que les pays de l'Otan "jou[ai]ent avec le feu". Selon M.Peskov, porte-parole du Kremlin, saturer l’Ukraine en armes du côté occidental aura un effet négatif.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала