Crise gazière en Europe: Berlin accuse Moscou, mais selon un ex-ministre autrichien "c’est faux"

© Photo Pixabay / GORBACHEVSERGEYFOTOGaz (Image d'illustration)
Gaz (Image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 22.01.2023
S'abonnerTelegram
Le ministre allemand de l’Économie a estimé que les problèmes gaziers dans son pays proviennent de Vladimir Poutine qui "a coupé les vannes". Pour l’ex-vice chancelier autrichien, Heinz-Christian Strache, interrogé par Sputnik, "c’est bien évidemment faux", car l’Allemagne et d’autres pays de l’UE ont eux-mêmes fait tout pour ne plus s’en servir.
La suspension du lancement du Nord Stream 2, le refus de l’UE de consommer le gaz russe, les sanctions contre Moscou, l’acte de sabotage ayant mis hors service les Nord Stream… Face à ces faits, l’Allemagne accuse tout de même la Russie dans la crise énergétique qu’elle traverse.
"La moitié de tout l’approvisionnement de l’Allemagne en gaz est sapée car M.Poutine a coupé les vannes de gaz", a déclaré Robert Habeck, ministre allemand de l’Économie lors de l’inauguration du terminal flottant de gaz naturel liquéfié (GNL) à Brunsbüttel.
L’infrastructure fait partie du projet de construction de cinq terminaux pour recevoir du GNL importé. Des démarches qui ont suivi la décision européenne de renoncer progressivement au gaz russe bon marché. L’Allemagne en était dépendante à 40%. Actuellement, le pays se sert d’autres sources de gaz dont les États-Unis, qui vendent leur GNL à des prix élevés.

Une déclaration démentie

Ces propos du ministre allemand ont été jugés mensongers par l’ancien vice-chancelier autrichien Heinz-Christian Strache, interrogé par Sputnik.

"C’est bien évidemment faux. La Russie voulait poursuivre ses livraisons gazières à l’UE et à l’Allemagne, elle y était prête. Mais l’Ukraine et la Pologne ont empêché les exportations postérieures. Le Nord Stream 1 a été détruit, et les Russes n’ont pas été autorisés à participer à l’investigation. Le Nord Stream 2 a été mis hors service par les autorités allemandes."

Selon lui, le gouvernement allemand redoute de dire la vérité à sa population par crainte de perdre sa crédibilité:
"C’est parce qu’ils devraient reconnaître leur responsabilité dans ce problème", conclut l’homme politique.
Entretemps, les Allemands font face à des pénuries d’énergie, à des factures énergétiques qui flambent:
"La situation risque même de déboucher sur des perturbations du secteur de l’industrie allant jusqu’à des coupures d’électricité", conclut-il.
Sous la pression de Washington, les Vingt-Sept ont commencé à réduire leur dépendance au gaz russe. En mai 2022, la Pologne a arrêté son transit via le pipeline Yamal-Europe, alors que l’Ukraine a diminué de moitié le transit des exportations russes à l’UE. Suite à l’attentat contre les Nord Stream 1 et 2 survenu fin août en mer Baltique, les livraisons ont été pratiquement mises à l’arrêt.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала