Tensions oubliées? Les Camerounais rassurés par l'accueil des Algériens au CHAN 2023

© Photo Pixabay / David_PetersonLe drapeau du Cameroun
Le drapeau du Cameroun - Sputnik Afrique, 1920, 16.01.2023
S'abonnerTelegram
Après de vives tensions et polémiques en 2022 entre l’Algérie et le Cameroun, une accalmie semble s’installer. En effet, les Camerounais se disent "agréablement surpris" par l’accueil qui leur a été réservé à Oran, selon RFI.
"Agréablement surpris", ainsi se disaient les Camerounais à Oran dimanche 15 janvier. En effet, ils se sentent chez eux en terre algérienne après la réception extraordinaire dont ils ont bénéficié depuis leur arrivée en Algérie, relate Radio France Internationale (RFI).
"Je peux certifier qu’on a été agréablement surpris et très content de l’accueil. On se sent chez nous", témoigne Alioum Saidou, sélectionneur des Lions indomptables, relayé par RFI.
Dans cette même logique, Joseph Gweth, reporter à la télévision nationale du Cameroun (CRTV) confirme qu’il n’y a aucun sentiment d’hostilité à leur égard lorsqu’ils font leur travail dans les rues algériennes.
"Quand on fait des reportages dans la rue avec nos polos CRTV ou quand nous faisons nos petites courses, nous rencontrons les gens qui nous chambrent quand ils s’aperçoivent que nous sommes Camerounais. Il n’y a aucune animosité", confie-t-il.
Pourtant en 2022, les médias ont parlé de relations tendues entre les fédérations algérienne et camerounaise de football. Fin décembre, ils ont même évoqué la possibilité d’un boycott du CHAN 2023 par les Lions Indomptables.

Aucun sentiment hostile, mais…

Selon RFI, du côté d’Oran, les Algériens persistent et signent qu’aucun sentiment hostile n’existe à l’encontre des Camerounais.
Hormis cette ambiance bon enfant, un groupe de jeunes croisé au Petit Royal, un café sur l’avenue Émir-Abdelkader, revendique à l’unanimité leur soutien au Congo face au Cameroun les opposant en match de poules ce lundi.
"On va siffler les Camerounais, mais c’est de bonne guerre, c’est pour les stresser, parce qu’on veut qu’ils perdent […]. Nous n’avons rien contre les Camerounais, poursuit Houari, nous en voulons seulement à Gassama [l’arbitre gambien du match perdu contre le Cameroun, NDLR] et à Samuel Eto’o", avoue Yahya, l’un des jeunes, cité par RFI.
Pour rappel, lors de la CAN 2022 organisée au Cameroun, le public de Douala avait soutenu la Côte d’Ivoire face à l’Algérie, perdu 3-1 par les Fennecs, causant leur élimination.
Deux mois plus tard, l’Algérie se faisait éliminer à nouveau après un match de barrages polémique pour le Mondial 2022 (2-1 a.p) au Qatar. Un match décrié par les Algériens, soupçonnant l’arbitre de la rencontre d’avoir été "acheté". Enfin, Samuel Eto’o, Président de la Fédération camerounaise de football, avait frappé un youtubeur algérien au Qatar après que celui-ci l’a provoqué en évoquant le match Algérie-Cameroun perdu à domicile.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала