- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Pourquoi la bataille de Bakhmout peut être décisive pour la campagne du Donbass

© Sputnik . Viktor Antonyuk  / Accéder à la base multimédiaUn paramilitaire du groupe de sécurité privée Wagner dans le Donbass
Un paramilitaire du groupe de sécurité privée Wagner dans le Donbass - Sputnik Afrique, 1920, 10.01.2023
S'abonnerTelegram
La progression russe dans la ville de Bakhmout marque une avancée sur le front du Donbass, a déclaré à Sputnik le vétéran de l'armée américaine Mark Sleboda. La ville est importante de par sa situation géographique et sa position dans le système de défense ukrainien.
La bataille acharnée pour la ville de Bakhmout (ou Artiomovsk) pourrait marquer une étape importante dans la campagne du Donbass, a expliqué à Sputnik Mark Sleboda, vétéran de l'armée américaine et analyste en affaires internationales.
La ville revêt en effet un intérêt stratégique par sa situation géographique. C’est un important nœud de communication et un point permettant un meilleur contrôle du canal Severski Donetsk-Donbass, qui alimente la ville de Donetsk en eau.
"C’est en quelque sorte au centre de la région de Donetsk; Bakhmout a souvent été appelé la +clé de Donetsk+ [… ] C’est également un important centre de transport et de logistique car il y a deux autoroutes qui se croisent et des voies ferrées qui vont vers le nord jusqu'à Moscou" explique ainsi Mark Sleboda.
Bakhmout est par ailleurs une cheville ouvrière de la deuxième ligne de défense de Kiev. La prise de la ville fragiliserait le dispositif ukrainien, permettant de nouvelles avancées russes, souligne le spécialiste.
La perte de la ville serait également un coup dur pour Kiev, car c’est une position défensive de premier choix. La zone est très facile à défendre et très difficile à attaquer, précise Mark Sleboda. Le défenseur a l’avantage de la hauteur et peut utiliser favorablement la rivière et les divers plans d’eau de la ville. Par ailleurs un vaste réseau de tunnels forme une sorte de "ville sous la ville".
"Il y a de vastes tunnels à Bakhmout qui convergent, semble-t-il, vers les grandes mines de sel de Soledar, au nord. Ceux-ci ont été construits par l'Union soviétique, en tant que systèmes de bunkers et fortifications très étendus durant la Seconde Guerremondiale. Certains de ces tunnels seraient suffisamment grands pour faire entrer et sortir des chars. Donc, il y a une ville sous la ville dans laquelle on se bat, ce qui rend la défense encore meilleure", détaille Mark Sleboda.

Avancée russe, saignée ukrainienne

Les combats autour de Bakhmout durent depuis l’été mais se sont nettement intensifiés en cette fin d’année. Les troupes russes sont sur le point de prendre le contrôle de Soledar, ville à moins d’une vingtaine de kilomètres, annonçait ce 9 janvier les autorités de la République populaire de Donetsk.
Les deux parties ont fait de Bakhmout un objectif à tenir ou à conquérir, et les pertes ukrainiennes y semblent importantes. Mi-décembre, l’ancien sénateur de Virginie Richard Black avait parlé de "chaudron de la mort" pour l’armée ukrainienne.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала