Qui sont les BRICS, qui représentent près de la moitié de la population mondiale?

© Sputnik . Alexei Danichev / Accéder à la base multimédiaBRICS
BRICS  - Sputnik Afrique, 1920, 22.12.2022
S'abonnerTelegram
Le groupe que forment ces cinq pays -Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud- font en quelque sorte contrepoids aux économies développées, promeuvent la construction d’un monde multipolaire plus juste et plus équitable, et attirent de nouveaux États.
Il y a 12 ans, en décembre, l'Afrique du Sud a intégré le groupe des BRIC, transformant l'acronyme en BRICS. Mais qu’est-ce que c’est que ce groupe?
BRICS est un acronyme pour désigner un groupe de cinq pays qui se réunissent depuis 2011 en sommets annuels: Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud (le "S" est pour "South" de "South Africa" dans le sigle en anglais).
En 2014, la Nouvelle Banque de Développement (NDB) a été créée, avec un capital initial de 50 milliards de dollars, à intégrer par les 5 pays membres, avec pour objectif de financer le développement des économies émergentes.
"Ce n'est qu'en se basant sur une coopération honnête et mutuellement avantageuse que l'on peut chercher des issues de la situation de crise frappant l'économie mondiale à cause des actions égoïstes et irréfléchies de certains pays", a déclaré le Président russe, Vladimir Poutine, lors du dernier sommet virtuel du groupe, en juin 2022.

Les BRICS, 5 pays mais presque la moitié de la population mondiale

Les BRICS occupent une place unique dans l'économie mondiale. Ensemble, ils représentent environ 25% du PIB mondial. Ils constituent un marché international gigantesque, représentant environ 3,21 milliards de personnes, soit 42% de la population mondiale.
Parmi les BRICS, la Chine constitue un vrai poids lourd, avec son PIB équivalent à 15,8 milliers de milliards de dollars en 2021, selon la Banque mondiale. La croissance chinoise affichée en 2021 était de 8,1%.
Ensuite, en volume du PIB, viennent l’Inde (2,73 milliers de milliards de dollars et 8,9% de croissance annuelle), le Brésil (1,83 millier de milliards de dollars et 4,6%), la Russie (1,49 millier de milliards de dollars et 4,8%) et l’Afrique du Sud (352 milliards de dollars et 4,9%).
"Les BRICS ne sont pas une alliance ‘’contre’’ qui que ce soit. Il s'agit d'un élément important de la diplomatie en réseau, d’une alliance "pour" -pour promouvoir les intérêts communs des participants, y compris la formation d'un ordre mondial plus juste et démocratique", disait le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov en 2011, à l’aube de la formation de cette alliance.

"Une meilleure Afrique du Sud, une meilleure Afrique"

L’Afrique du Sud venait d’apprendre que le groupe des BRIC acceptait de l’intégrer en décembre 2010. Cette adhésion sera effective le 14 avril 2011 lors de la première réunion du groupe désormais au complet à Sanya, en Chine.

"Les pays des BRICS sont désormais les plus grands partenaires commerciaux de l'Afrique et les plus grands nouveaux investisseurs", a fait savoir ce 22 décembre la ministre sud-africaine des Relations internationales et de la coopération, Naledi Pandor, ajoutant que les priorités du pays africain restaient "une meilleure Afrique du Sud, une meilleure Afrique".

L’année prochaine, le pays africain assurera la présidence tournante du groupe. En 2022, c’est la Chine qui assure cette fonction.

Encore plus de membres?

En novembre, l’Algérie a déposé sa demande d’adhésion au groupe. Selon le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune, les BRICS "constituent une force économique et politique" et "permettent de s'éloigner de l'attraction des deux pôles". Pour le pays maghrébin, cela représentera "une chance de décoller économiquement, scientifiquement et technologiquement", a réagi auprès de Sputnik l’économiste algérien Mohamed Achir.
Plusieurs autres pays veulent rejoindre le bloc économique, dont l'Argentine, l'Iran, l'Indonésie, la Turquie, l'Arabie saoudite et l'Égypte.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала