Plus de 15 millions de tonnes de céréales exportées par la Russie, la plupart vers l’Afrique

© Sputnik . Pavel Lisitsyn / Accéder à la base multimédiaCéréales
Céréales - Sputnik Afrique, 1920, 20.11.2022
S'abonnerTelegram
Dans le cadre de l’accord céréalier, Moscou en a exporté plusieurs millions de tonnes, de même que des engrais minéraux, indique le premier vice-président du gouvernement russe. La grande partie de ces expéditions a pour destinataires des pays d’Afrique et d’Asie du Sud-Est.
Des millions de tonnes de céréales ont déjà été exportées par la Russie dans le cadre de l’accord signé en juillet, a déclaré le premier vice-président du gouvernement russe, Andreï Belooussov.
La plupart de ces livraisons sont acheminées vers les pays pauvres dont ceux d’Afrique:
"La Russie a déjà exporté plus de 15 millions de tonnes de céréales, et une grande quantité d'engrais minéraux. Les expéditions vont principalement vers les pays en développement et pauvres. En particulier, plus de 90% des livraisons de céréales vont vers l'Afrique, l'Asie du Sud-Est", a-t-il indiqué au sommet Asie-Pacifique qui a eu lieu les 18 et 19 novembre à Bangkok.
Les céréales et les engrais russes, exemptés de sanctions, ne pouvaient pas être exportées en raison des restrictions occidentales imposées sur les transactions avec la Russie, les services de transportation et d’assurances.
Intervenant comme le chef adjoint de la délégation russe au sommet, M.Belooussov a remercié l’équipe du secrétaire général de l’Onu et la responsable de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), Rebeca Grynspan, pour leurs efforts visant à surmonter ces obstacles.
"Ils ont travaillé très dur, tant avec les Américains qu'avec les Européens, pour débloquer un certain nombre de restrictions", a-t-il noté.

Accord et mémorandum

Il a rappelé que deux documents avaient été signés à Istanbul le 22 juillet. L’accord permet d’exporter les céréales ukrainiennes par la mer Noire depuis des ports d’Ukraine, prolongé le 17 novembre pour 120 jours. Ce document a été accompagné d’un mémorandum entre l’Onu et la Russie, signé pour une durée de trois ans. Il prévoit l'implication des Nations unies dans les travaux visant à supprimer les restrictions antirusses qui entravent l'exportation de produits agricoles et d'engrais sur les marchés mondiaux.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала