Le chef de l'Onu veut persuader Moscou de revenir dans l’accord sur les céréales

© Sputnik . Vladimir Astapkovitch / Accéder à la base multimédiaAntonio Guterres
Antonio Guterres - Sputnik Afrique, 1920, 30.10.2022
S'abonnerTelegram
Le secrétaire général des Nations unies multiplie "les contacts intenses" afin d’inciter la Russie à revenir sur sa décision de se retirer de l’accord céréalier, selon son porte-parole.
"Profondément préoccupé" par l'avenir de l'accord sur les céréales, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, fait des efforts pour régler la situation, a affirmé le porte-parole du secrétaire général de l’Onu Stéphane Dujarric.
"Antonio Guterres s’engage à établir des contacts intenses pour tenter de persuader la Russie de renoncer à suspendre l'accord", a fait savoir M.Dujarric. Il a ajouté que le SG avait même reporté d'une journée son déplacement à Alger pour le sommet de la Ligue arabe.
Selon le porte-parole, le but de ces contacts est non seulement de reprendre mais aussi de mettre pleinement en œuvre l'initiative. Laquelle vise à faciliter les exportations de denrées alimentaires et d'engrais en provenance d'Ukraine, ainsi qu'à lever les derniers obstacles aux exportations de produits et d'engrais russes.

Moscou suspend sa participation

Le 29 octobre, la Russie a déclaré qu’elle suspendait sa participation à l'accord sur les céréales. L’annonce a été faite après une attaque de drones contre plusieurs navires russes dans la baie de Sébastopol, en Crimée plus tôt dans la même journée.
D’après Moscou, les bâtiments assuraient la sécurité du couloir céréalier.
Conclu en juillet dernier, l’accord a permis l'exportation de plus de 9 millions de tonnes de céréales bloquées dans les ports ukrainiens.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала