L’Occident utilise des infrastructures civiles spatiales dans des conflits militaires, dit la Russie

L'espace  - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2022
S'abonnerTelegram
Les installations civiles spatiales qui sont également utilisées par les États-Unis et leurs alliés pour des conflits militaires pourraient être visées en riposte, indique un responsable russe à l’Onu. Il a d’ailleurs appelé à éviter la transformation de l’espace en un nouveau terrain de course aux armements.
Flottant dans l’espace, certaines infrastructures civiles sont utilisées par Washington et ses alliés dans des conflits militaires, a déclaré un responsable russe lors d’une réunion de l’Onu.
Elles peuvent toutefois être prises pour cible en riposte, a prévenu le chef adjoint de la délégation russe, lors d’une réunion de la Première Commission de l’Assemblée générale.
Selon lui, сette tendance dangereuse s’est faite particulièrement ressentir au cours des événements en Ukraine.
"Il s’agit de l’utilisation par les États-Unis et leurs alliés des constituants de l’infrastructure civile [publique, ndlr] y compris celle privée dans l’espace, dans des conflits militaires", a-t-il indiqué.
"Cette infrastructure prétendument civile est donc susceptible d’être légitiment visée en cas de riposte", conclut le responsable.
Cependant, il est toujours possible d’éviter la course aux armements dans l’espace, selon lui.
"Le point du non-retour n’est pas encore atteint", a ajouté M.Vorontsov tout en appelant à considérer l’espace comme un autre domaine de concurrence.
Cette déclaration complète la résolution russe déposée auprès de l’instance contre le déploiement des armes dans l’espace. Le vote devrait se tenir en décembre.

Satellites Starlink en Ukraine

Depuis le début du conflit en Ukraine, SpaceX y a livré des milliers de terminaux qui permettent d'assurer une connexion à Internet grâce à une constellation de satellites, le réseau Starlink. D’après Elon Musk, ces terminaux sont financés par un certain nombre de pays, d'organisations et de particuliers, mais pas par la Défense américaine.
Entre-temps, des documents obtenus par CNN montrent que le mois dernier, SpaceX a envoyé une lettre au Pentagone disant qu'il ne peut plus continuer à financer le service Starlink comme il l'a fait. La lettre demandait également au Pentagone de prendre en charge le financement du gouvernement ukrainien et l'utilisation militaire de Starlink.
Plus tard, le patron de Tesla a dit avoir révoqué cette demande.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала