Pont de Crimée: "Kiev est impliqué dans cette affaire avec le soutien de l’Occident"

© Elena IvanovaExplosion du pont de Crimée
Explosion du pont de Crimée - Sputnik Afrique, 1920, 09.10.2022
S'abonnerTelegram
La recherche des auteurs de l’explosion sur le pont de Crimée continue. En réagissant à l’accident, qui a emporté la vie de trois personnes, la directrice du Centre d’études géostratégiques de Belgrade pointe du doigt auprès de Sputnik le soutien de l’Occident à Kiev.
Il est très probable que l’Ukraine soit impliquée dans l’explosion sur le pont de Crimée avec "le soutien des puissances occidentales", a estimé dans une interview accordée à Sputnik, Dragana Trifkovic, directrice du Centre d'études géostratégiques de Belgrade.
"Ce que l'on sait, c'est que les dirigeants ukrainiens ont jusqu'à présent menacé à plusieurs reprises d'attaquer ce pont et ont appelé au sabotage. Si cela est prouvé, ce sera une nouvelle confirmation du fait que l'Ukraine, en tant qu'État, mène officiellement des actions terroristes, pour lesquelles elle bénéficie du soutien des États-Unis", a noté Mme Trifkovic.
Elle a aussi indiqué que le récent cas de sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et 2 ainsi que celui du pont de Crimée, "nous amène à penser que le terrorisme a été adopté comme modèle d'action par les puissances occidentales".
Pour elle, la question se pose de savoir si l’Occident a "la capacité d’être constructif et d’assumer la responsabilité de la crise actuelle dans laquelle le monde est tombé, ou si la seule réponse est le recours à des actions terroristes qui causent des dommages aux infrastructures et aux citoyens ordinaires".

Détruire plutôt que construire

Dans la foulée, l’interlocutrice a ajouté qu’au cours des dernières décennies, les "élites américaines" n’ont pas investi d’argent dans les infrastructures. Cependant, d’après elle, elles prennent maintenant des mesures pour "détruire les infrastructures que la Russie a construites".
"Les actions de Zelensky, qui a été installé au pouvoir, visent à provoquer des conflits et à créer des provocations, cependant, ni Zelensky ni l'Occident, qui le soutient, ne pensent aux conséquences", a conclu la directrice.

Trois morts dans l’explosion

Au petit matin du 8 octobre, le pont de Crimée a été frappé par une explosion attribuée à un camion piégé. Selon les enquêteurs, l’attaque survenue a fait trois morts. Au lendemain des faits, le trafic est partiellement rétabli.
Le Comité d'enquête russe a annoncé avoir établi l'identité du propriétaire du camion piégé, un habitant de la région de Krasnodar, dans le sud de la Russie. Des investigations sont en cours.
Le Washington Post a indiqué en se référant à un responsable du gouvernement ukrainien que le Service de sécurité d’Ukraine est derrière cet attentat.
Kiev n'a pas officiellement revendiqué sa responsabilité. Néanmoins, de nombreux diplomates et hommes politiques du pays ont posté des commentaires ironiques suite à l’attaque.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала