Référendums de rattachement à la Russie
Des référendums sur l'adhésion à la Russie ont eu lieu dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et les régions de Kherson et de Zaporojié du 23 au 27 septembre 2022.

Les habitants du Donbass et des régions de Kherson et Zaporojié "deviennent Russes pour toujours"

© Sputnik . Serguei Batourine / Accéder à la base multimédiaDes voitures ornées de drapeaux russes participent à la manifestation depuis Donetsk jusqu'au mémorial de Saur-Moguila, où aura lieu l'événement "Nous rentrons à la maison"
Des voitures ornées de drapeaux russes participent à la manifestation depuis Donetsk jusqu'au mémorial de Saur-Moguila, où aura lieu l'événement Nous rentrons à la maison - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2022
S'abonnerTelegram
Dans son discours à la suite des référendums pour le rattachement à la Russie, Vladimir Poutine a déclaré que les habitants du Donbass et des régions de Kherson et de Zaporojié "deviennent Russes pour toujours". Retrouvez les points clés de l'allocution du Président russe.
Vladimir Poutine a tenu un discours solennel à l'occasion de la signature de quatre accords portant sur l'intégration des régions de Kherson, de Zaporojié et des républiques du Donbass.
Pour le chef de l'État russe, "derrière le choix des millions d'habitants [des régions] se trouve notre destin commun et une histoire millénaire".
"Ce lien spirituel a été transmis de père en fils, malgré toutes les épreuves, ils ont porté à travers toutes ces années leur amour envers la Russie et personne ne sera capable d'anéantir ce sentiment en nous", a estimé le Président russe.
Vladimir Poutine a tenu à souligner que la décision des régions de se rattacher à la Russie est "leur droit à la justice et à l'autodétermination fixé dans la Charte de l’Onu".
"Le choix du peuple à Donetsk, à Lougansk, à Zaporojié et à Kherson est fait, nous n'allons pas le discuter. La Russie ne le trahira pas", a martelé Vladimir Poutine.

"Nous n'aspirons pas" à la restauration de l'URSS

D'après Vladimir Poutine, le démembrement de l'URSS en 1991 est apparu comme une catastrophe nationale.
Pourtant, la Russie ne vise pas sa restauration.
"Le passé ne reviendra pas. Et la Russie n'en a pas besoin. [...] Mais il n'y a rien de plus fort que la détermination de millions de personnes qui considèrent qu'ils font partie de la Russie selon leurs cultures, croyances, traditions, langues", a fait remarquer le Président russe.
Vladimir Poutine lors de son discours sur sur le rattachement des nouveaux territoires, le 30 septembre 2022 - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2022
Référendums de rattachement à la Russie
En direct: Discours de Vladimir Poutine au Kremlin sur le rattachement des nouveaux territoires

Une russophobie "de plusieurs siècles"

Vladimir Poutine a estimé que la raison de cette russophobie "de plusieurs siècles, de la méchanceté non dissimulée de ces élites occidentales envers la Russie résidait dans le fait que nous ne nous sommes pas laissé voler pendant la période des conquêtes coloniales".
Et de poursuivre que la Russie a créé "un État fort centralisé qui s’est développé, s’est renforcé sur la base de grandes valeurs morales de l'orthodoxie, de l'islam, du judaïsme et du bouddhisme, sur la base de la culture russe ouverte à tout le monde et de la parole russe".

Les USA n'ont plus rien à proposer à part le pillage et le racket, selon Poutine

Le Président russe a rappelé que l'Occident avait commencé "sa politique coloniale au Moyen Âge, suivie par un esclavage mondial, le génocide des tribus indiennes en Amérique, le pillage de l'Inde, de l'Afrique, les guerres de l'Angleterre et de la France contre la Chine, à la suite de quoi elle a été forcée d'ouvrir ses ports au commerce de l’opium".
"Ils rendaient des nations entières dépendantes à la drogue, exterminaient délibérément des groupes ethniques entiers pour la terre et les ressources, organisaient une véritable chasse aux populations comme à des animaux", a poursuivi Vladimir Poutine.
Pour le Président russe, "cela va à l’encontre de la nature même de l'Homme, de la vérité, de la liberté et de la justice".
"Et nous, on est fier qu'au XXe siècle, ce soit notre pays qui ait dirigé le mouvement anticolonial, qui ait fourni des possibilités de développement à de nombreux peuples du monde. Tout cela pour réduire la pauvreté et les inégalités, pour vaincre la faim et les maladies".
Dollars - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2022
Référendums de rattachement à la Russie
Poutine: les USA pillent le monde avec le dollar, essaient de préserver le système néocolonial

"La destruction de l'hégémonie occidentale est irréversible"

Vladimir Poutine a réitéré que rien ne serait plus jamais comme avant dans le monde. "La destruction de l'hégémonie occidentale est irréversible", avance-t-il.
Le Président russe est convaincu qu'une politique "construite sur l'exclusivité de quiconque, sur la répression d'autres cultures et peuples, dans son essence est criminelle".
Poursuivant sur le sujet de la politique américaine, le Président russe a fait remarquer:
"Ils ont noyé la vérité dans un océan de mythes, d'illusions et de fake news, utilisant une propagande incroyablement agressive. Ils mentent impudemment, comme Goebbels. Plus le mensonge est incroyable, plus ils y croient. C'est ainsi qu'ils fonctionnent sur ce principe."

L’Occident renvoie la balle dans le camp de la Russie

"[Les politiciens occidentaux] renvoient la balle dans le camp de la Russie, disent-ils, ils sont la source de tous vos ennuis, ils mentent encore", a fait remarquer Vladimir Poutine.
Moscou, Kremlin  - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2022
La Russie reste disposée à négocier avec l'Ukraine, assure Poutine

Vers la désindustrialisation de l'Europe?

Le Président russe a déploré le fait que la plupart des politiques européens "acceptent humblement" l'exigence de Washington d'introduire de nouvelles sanctions antirusses.
"Ils comprennent clairement que, en insistant sur le rejet total par l'UE des vecteurs énergétiques et autres ressources russes, les États-Unis conduisent dans les faits à la désindustrialisation de l'Europe, à la prise de contrôle complète du marché européen."
Le chef de l'État russe est sûr que la pratique des sanctions introduites par Washington devrait s’élargir. Les pays voisins de la Russie sont en ligne de mire, selon M.Poutine.
Vladimir Poutine (archives) - Sputnik Afrique, 1920, 30.09.2022
Référendums de rattachement à la Russie
C'est officiel: Poutine signe des accords sur l'intégration de 4 nouveaux territoires à la Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала