- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Assemblée générale: des pays africains rejettent la vision occidentale de la crise en Ukraine

© Sputnik . Konstantin Mikhalchevsky / Accéder à la base multimédiaDes militaires russes et des blindés à Armiansk
Des militaires russes et des blindés à Armiansk - Sputnik Afrique, 1920, 21.09.2022
S'abonnerTelegram
À l’ouverture de la 77ème Assemblée générale de l’Onu, les dirigeants de certains pays d’Afrique et du Moyen-Orient semblent porter peu d’intérêt à l’agenda imposé par l'Occident et à la situation en Ukraine. Pour un expert américain, ce sujet "n'a rien à voir avec leurs propres objectifs ou besoins nationaux".
"De nombreux pays d'Afrique et du Moyen-Orient ont été victimes de sanctions, des conflits et d'abus de la part de l'Occident", a déclaré à Sputnik le vice-président de l'Eurasia Center à WashingtonEarl Rasmussen. C’est pour cette raison que leurs dirigeants se distancient, dans le cadre de l'Assemblée générale de l’Onu, de l'agenda occidental concernant surtout la crise en Ukraine, estime-t-il.

"Je pense que la majorité des pays se rend compte qu'il existe un conflit entre l'Occident (Otan/États-Unis) et la Russie, qui ne concerne pas l'Ukraine du tout. Par conséquent, ces questions n'ont rien à voir avec leurs propres objectifs ou besoins nationaux. D'où le désir de rester neutre et peut-être de soutenir discrètement celui qui s'oppose à l'hégémonie américaine", affirme Earl Rasmussen.

"Vers un monde multipolaire"

L’expert souligne que la Russie a beaucoup aidé les États africains, contrairement à l’Occident, qui a "souvent été impliqué dans des conflits et le vol de ressources naturelles".
"L'Union africaine tente de suivre une voie indépendante en soutenant la souveraineté et la croissance économique de chaque pays […]. D'une manière générale, je crois que l'Afrique voit que le monde se déplace davantage vers l'est et vers un monde multipolaire, qui est notre avenir", affirme-t-il.

L'Occident est de plus en plus "désespéré"

En imposant des "sanctions draconiennes et mal pensées" contre la Russie, l'Occident est de plus en plus "désespéré", estime l’expert.
"Le monde, et en particulier les pays occidentaux, fera face à la désindustrialisation et à une récession très profonde dans les années à venir. Les gouvernements occidentaux vont probablement continuer de tomber".
Pour M.Rasmussen, "l'Occident, dirigé par le Royaume-Uni et les États-Unis, nous entraîne dans une nouvelle guerre froide, un effondrement économique mondial et potentiellement une guerre mondiale". Cependant, c'est la destruction des économies occidentales qui s’esquisse, lance-t-il, tout en reconnaissant toutefois que "les prochaines années seront très difficiles pour tous".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала