Interdiction du convoi de la liberté à Paris, les motards contournent l’obstacle

Motard - Sputnik Afrique, 1920, 11.02.2022
S'abonnerTelegram
De nombreux motards se retrouvent dans les rangs des différents "convois de la liberté" qui tentent de rejoindre Bruxelles. "Motards en colère", le plus ancien collectif de France, soutient "pacifiquement" le mouvement. Explications.
Les partisans du "convoi de la liberté" font appel à toute sorte de véhicules: venez "même en trottinette!", s’exclament-ils. Le groupe public "Les motards de la liberté" compte plus de 18.000 membres sur Facebook. Quant à la Fédération Française des motards en colère (FFMC), elle soutient pleinement le mouvement, mais elle "ne bougera pas de Paris".
Une moto - Sputnik Afrique, 1920, 15.08.2021
Où, quand et comment: ce que l’on sait sur le radar destiné à verbaliser les motards trop bruyants
Comme l’a expliqué à Sputnik Jean-Marc Belotti, coordinateur Paris et petite couronne de l’association, celle-ci ne peut pas enfreindre la loi et passer outre l’arrêté préfectoral qui interdit le rassemblement du Convoi de la Liberté à Paris.
"S’il y a des motards qui veulent s’y joindre et suivre le convoi jusqu’à Bruxelles, pourquoi pas. Mais nous allons tenter d’aller à la rencontre du convoi à côté de Paris pour les soutenir et discuter avec eux", explique Jean-Marc Belotti au micro de Sputnik.
Malgré l’image "biker freedom" qui leur colle à la peau, les motards "ne sont pas plus libres qu’un autre" avec leur plaque d’immatriculation. "Quand la police fait un barrage, personne ne passe, il n’y aura pas de place pour une moto", confirme notre interlocuteur en commentant la présence de 7.200 policiers prévus durant trois jours à Paris.
Une moto en ville. Image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 16.06.2021
Paris: les Motards en colère prêts à se battre contre le parking payant «jusqu’à la dernière goutte de fioul»
"Les questions de mobilité" constituent un point de convergence entre motards et anti-Pass vaccinal. Les membres de la FFMC voient dans les mesures d’instauration des Zones à Faibles Émissions (ZFE) déjà mises en place à Paris et attendues dans d’autres villes, une "mesure d’écologie punitive".

Pass vaccinal, pass mobilité, même combat?

Interpeler les participants au convoi sur la problématique du "Pass Mobilité" qui touchera "41% du parc automobile français", tel est l’objectif du jour. Face à l’arrêté préfectoral, les motards comptent tenter des actions pacifiques "par petits groupes".
La FFMC s’oppose au "“Pass Mobilité”, qui prive de liberté de circuler les citoyens les plus démunis, qui n’ont pas les moyens d’acheter des véhicules neufs ou électriques".
"C’est comme un Pass vaccinal, mais définitif, à vie. Les gens ne pourront plus circuler avec leur voiture", précise Jean-Marc Belotti.
Le projet de la Mairie de Paris de transformer le centre-ville en zone piétonne est en revanche accepté par les motards. Son principe "ne dérange pas, puisqu’il existe dans bien d’autres villes", notamment en Italie, mais devrait être appliqué d’une manière sélective. Le coordinateur des motards souligne qu’il ne s’agit pas seulement de restriction de "liberté de circulation", mais également d’un manque à gagner pour commerçants de certaines zones où l’absence de passage se traduit par "40% de manque à gagner".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала