Les interpellations de Français pour trafic de drogue prennent de l’ampleur au Maroc - photos

S'abonnerTelegram
Deux Français transportant 15 kilogrammes de résine de cannabis sous forme de capsules ont été arrêtés au port de la ville de Tanger au Maroc, indique un communiqué de la Sûreté nationale. Celle-ci avait déjà annoncé l’arrestation pour des motifs similaires de trois autres ressortissants français, dont deux femmes.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook le 16 février, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) marocaine a annoncé l’arrestation de deux Français au port de Tanger-Med avec 15 kilogrammes de résine de cannabis emballés dans des capsules. Trois Français, dont deux femmes, avaient également été interpellés début février au Maroc pour le même motif, indique la DGSN qui avait annoncé en décembre l’arrestation en 2019 de plus de dix trafiquants dans le cadre de sa coopération avec la police française.

Ainsi, le communiqué précise que la drogue était dissimulée sous un film plastique autour de leur taille.

Le Maroc - Sputnik Afrique
Un eurodéputé estime que le Maroc «attaque» «l’intégrité territoriale d’un État membre de l’UE»
Le site d’information Bladi.net indique que les deux mis en cause sont âgés de 22 et 28 ans. Alors qu’ils tentaient de déjouer l’attention des policiers en empruntant des ferries distincts à destination de Tarifa, dans le sud de l’Espagne, ils ont été interpellés lors du contrôle par palpation. Les agents de la DGSN ont ainsi découvert les deux ceintures contenant huit et sept kilogrammes de résine de cannabis.

Les deux prévenus ont été placés sous mandat de dépôt. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire ainsi que les éventuelles ramifications nationales et internationales.

D’autres français arrêtés au Maroc

Un Français d’origine marocaine a été arrêté au nord du Maroc au passage frontalier vers l’enclave espagnole de Ceuta, Bab Sebta (porte de Ceuta, en arabe), pour trafic de drogue, a indiqué le 5 février un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale, relayé par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP).

Un sous-marin Prince, image d'illustration  - Sputnik Afrique
Le constructeur naval Navantia dément la vente de deux sous-marins au Maroc
Ainsi, la DGSN précise que le mis en cause, âgé de 47 ans, a été interpellé lors d’un contrôle aux frontières conduit conjointement par un groupement de la Sûreté nationale et des éléments de la Douane royale à l’aide de chiens policiers. Une quantité de 343 kilogrammes de résine de cannabis a été saisie lors de cette opération, souligne la même source qui révèle que la drogue était minutieusement dissimulée dans des cavités aménagées dans la carrosserie de la voiture du prévenu, immatriculée à l’étranger.

Deux Françaises d’origine marocaine âgées de 21 et 22 ans ont été également arrêtées dimanche 2 février à l’aéroport Marrakech-Ménara avec 29 kilogrammes de résine de cannabis, relate un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale.

Port de Casablanca, Maroc - Sputnik Afrique
Accord de libre-échange Rabat-Ankara: une «révision ou la suspension par le Maroc»
Fin décembre, dans un rapport consacré au bilan de la lutte contre les stupéfiants pour l’année 2019 relayé par la MAP, la DGSN avait annoncé l’organisation et le succès de huit en collaboration avec la police française, qui ont conduit à l’arrestation de 12 trafiquants et à la saisie de plus de 8,580 tonnes de résine de cannabis sur le territoire français.

Pour ce qui est des saisies de cannabis au Maroc en 2019, la Direction générale de la sûreté nationale a annoncé un total estimé à au moins 179 tonnes. Selon un bilan officiel, en 2018, la police marocaine avait saisi 52 tonnes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала