Ventes d’armes US à Taïwan: risque d’aggravation des relations entre Pékin et Washington

© AP Photo / Ng Han Guan, PoolDrapeaux de la Chine et des USA
Drapeaux de la Chine et des USA - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le directeur de l’Institut de l’économie mondiale et du développement de l’Académie chinoise des problèmes internationaux contemporains, Jiang Yuechun a évoqué, à la demande de Sputnik, la place que prend la question taïwanaise dans les relations sino-américaines.

La politique américaine à l'égard de Taïwan reste inchangée et il y a une contradiction entre les liens entretenus par les États-Unis avec Taïwan dans le cadre de la Loi sur les relations avec Taiwan, d'une part, et les rapports entre Pékin et Washington, de l'autre, a déclaré Jiang Yuechun à Sputnik.

le canal de Panama - Sputnik Afrique
Canal de Panama: la Chine défie les USA

«Le principe de la "Chine unique" reste immuable dans le développement des relations sino-américaines, mais malgré les promesses faites par Washington à Pékin, la "Loi sur les relations avec Taiwan" est toujours en vigueur et les contacts entre les États-Unis et Taïwan ne se sont jamais affaiblis, surtout en matière de commerce des armes», a souligné l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que ces dernières années, à l'initiative de Taipei, ces contacts s'étaient même intensifiés, notamment en ce qui concernait les livraisons d'armements légers et lourds américains à Taïwan.

Taipei - Sputnik Afrique
La Chine exhorte les USA à considérer Taïwan comme une partie de la RPC

«Il est évident que Pékin est opposé à la coopération américano-taïwanaise et Washington doit tenir compte des préoccupations de la Chine continentale et prendre en considération le bilan et les perspectives des relations sino-américaines de type nouveau», a résumé l'expert.

Les USA ne doivent plus vendre d'armes à Taïwan - Sputnik Afrique
Les USA ne doivent plus vendre d'armes à Taïwan

Les relations entre Pékin et Washington traversent une zone de turbulences, la Chine condamnant les ventes d'armes américaines à Taïwan, île considérée par Pékin comme l'une de ses provinces. La décision doit encore être formellement approuvée par le Congrès, dont le soutien aux ventes d'armes à Taïwan ne s'est d'ailleurs jamais démenti.

Les tensions entre Taipei et Pékin ont repris de plus belle depuis l'arrivée au pouvoir l'an dernier du parti de la Présidente Tsai Ing-wen. Cette dernière a particulièrement agacé Pékin en s'entretenant au téléphone avec Donald Trump début décembre, un acte inédit depuis l'établissement des relations diplomatiques entre les États-Unis et la Chine en 1979. Donald Trump avait ensuite suggéré de revoir le principe de la Chine unique à l'aune des concessions obtenues de la Chine sur le commerce.

Quoi qu'il en soit, dès son arrivée à la Maison-Blanche, il avait effectué un très net revirement, réaffirmant l'engagement des États-Unis envers la politique de la "seule Chine" lors d'un appel téléphonique avec le Président chinois.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала