Pyongyang veut intensifier les tirs d’essai de missiles balistiques

© Sputnik . Iliya Pitalev / Accéder à la base multimédiaKim Jong-un
Kim Jong-un - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Le leader nord-coréen a assisté en personne au dernier tir de missile balistique et a appelé à œuvrer davantage pour augmenter la force de frappe des missiles visant le Pacifique.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a ordonné de réaliser davantage d'essais de missiles balistiques visant des cibles dans le Pacifique, relate mercredi l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Kim Jong-un inspecciona el misile balístico estratégico Hwasong-12 - Sputnik Afrique
Pyongyang: le dernier test du Hwasong-12 n'était qu'un «préalable» au tir vers Guam
Selon l'agence, la radio nord-coréenne a annoncé que Kim Jong-un avait assisté à des manœuvres comprenant l'essai d'un missile balistique Hwasong-12, qui a survolé mardi matin le territoire japonais.

«L'actuel tir d'essai, proche de la réalité d'un missile balistique, est la première étape tactique de notre armée dans l'océan Pacifique», a déclaré Kim Jong-un, cité par l'agence.

«Il est nécessaire de réaliser à l'avenir davantage de tirs d'essai de missiles balistiques visant des cibles dans le Pacifique», a-t-il souligné, appelant à œuvrer plus activement pour augmenter la force de frappe des missiles et pour les moderniser.

Kim Jong Un - Sputnik Afrique
La Corée du Nord accuse les USA de conduire la péninsule vers «une explosion»
Les manœuvres actuelles des troupes stratégiques ne sont que «la première étape des opérations militaires nord-coréennes dans le Pacifique et un préalable significatif au confinement de Guam», a souligné M.Kim.

La Corée du Nord a mené mardi un nouveau tir de missile balistique qui a survolé le Japon, pour la première fois depuis 2009, pour s'abîmer dans le Pacifique 14 minutes après son lancement. Les forces d'autodéfense japonaises n'ont pas abattu le missile, jugeant qu'il ne représentait pas de menace pour le pays. Pyongyang avait déclaré avoir achevé les préparatifs d'une frappe contre Guam, où une base aérienne et une base navale américaines sont déployées, et qu'il s'exécuterait si les États-Unis ne se comportaient pas «raisonnablement».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала