Les Philippines expliquent pouvoir très bien se passer du soutien militaire US

© AFP 2022 Noel CelisPhilippinische Soldaten
Philippinische Soldaten - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Après les insultes proférées par le président philippin à l'endroit de son homologue américain, Manille continue à asséner de petites piques à Washington. La dernière en date concerne le soutien militaire US.
Rodrigo Duterte - Sputnik Afrique
Les Philippines menacent de rompre l’accord militaire avec les USA

Le ministre philippin de la Défense Delfin Lorenzana a déclaré que les forces armées du pays pourraient se passer du soutien militaire américain si la coopération militaro-technique avec Washington était suspendue.

Ainsi, les Philippines entendent acheter des armes en Chine et en Russie et la détermination du président Rodrigo Duterte à mettre un terme à la collaboration militaire américano-philippine n'a suscité aucune réaction négative au sein de l'armée du pays.

« Le soutien militaro-technique des États-Unis n'est pas si important qu'on le croit. Nous pouvons demander au Congrès de nous allouer entre 50 et 100 millions de dollars pour compenser son absence. Nous pourrons nous en passer », a affirmé M. Lorenzana, cité par Reuters.

Rodrigo Duterte - Sputnik Afrique
Le président philippin conseille à Obama... d'aller «au diable»

Plus tôt dans la semaine, le président philippin avait menacé de rompre l'accord de coopération militaire avec Washington qui autorise les forces américaines à utiliser des bases militaires philippines. En septembre, M. Duterte avait déjà insisté sur le départ des conseillers militaires américains, malgré leur assistance à l'armée philippine dans la lutte contre le groupuscule djihadiste Abu Sayyaf, allié local du groupe terroriste Daech.

Le dirigeant philippin est en outre connu pour ses déclarations grossières à l'endroit de son homologue américain Barack Obama. M. Duterte a provoqué un scandale international en qualifiant Barack Obama de « fils de pute » suite aux déclarations de ce dernier qui avait exprimé sa préoccupation au sujet de la situation des droits de l'homme aux Philippines. Ensuite, le chef d'État philippin a déclaré que Barack Obama pouvait « aller au diable » si les États-Unis ne voulaient pas vendre des armes aux Philippines.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала