Accord gazier russo-grec: Berlin salue l'initiative

© REUTERS / Fabrizio BenschGerman Finance Minister Wolfgang Schaeuble gives an interview as part of a Reuters Euro Zone Summit, at the finance ministry in Berlin February 2, 2015
German Finance Minister Wolfgang Schaeuble gives an interview as part of a Reuters Euro Zone Summit, at the finance ministry in Berlin February 2, 2015 - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Pour le ministre allemand des Finances, tout ce qui aide la Grèce est bon à prendre.

Le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble s'est déclaré favorable à l'éventuelle signature d'un accord entre la Russie et la Grèce sur le gazoduc Turkish Stream, rapporte le magazine Spiegel.

Газораспределинельная станция в Енакиево - Sputnik Afrique
UE: aucune alternative au gaz russe transitant par l'Ukraine
"Si c'est vraiment le cas, je suis heureux pour la Grèce. Tout ce qui aide la Grèce est bon", a déclaré le ministre fédéral s'exprimant en marge de la session printanière du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale à Washington.

Dans le même temps, M.Schäuble a reconnu ne pas être au courant des détails de l'éventuel accord.

Toujours selon lui, la position adoptée par l'Allemagne à l'égard de la crise financière grecque bénéficie d'un soutien "au plus haut niveau". A titre d'exemple, le ministre a cité les déclarations du président américain Barack Obama qui a récemment estimé que la Grèce pourrait intensifier le processus de négociations et parvenir à un accord avec les autorités de l'Union européenne.

Tuberías en la planta - Sputnik Afrique
Spiegel: un accord gazier russo-grec signé la semaine prochaine
Le weekend dernier, le Spiegel Online a annoncé que Moscou et Athènes envisageaient de signer un accord en vertu duquel Athènes pourrait obtenir jusqu'à 5 milliards d'euros pour la construction du gazoduc Turkish Stream.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a par la suite démenti ces informations, indiquant que Moscou et Athènes s'étaient effectivement mis d'accord pour "étudier les questions relatives à la coopération énergétique", mais que la Russie n'avait pas promis d'accorder une aide financière à la Grèce.

Suite à la décision russe d'abandonner le projet de gazoduc South Stream en raison de la position "non constructive" de l'UE, Moscou a annoncé son intention de construire un deuxième gazoduc russo-turc sous la mer Noire, qui sera baptisé Turkish Stream, et de mettre en place un hub gazier à la frontière turco-grecque pour les consommateurs européens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала