Valls: maintenir la Grèce dans la zone euro

© Fotobank.ru/Getty Images Символ евро возле здания Европейского центрального банка Франкфурте, Германия. Архивное фото
Символ евро возле здания Европейского центрального банка Франкфурте, Германия. Архивное фото - Sputnik Afrique
S'abonnerTelegram
Les dernières déclarations des autorités grecques permettent d'espérer que la Grèce restera dans la zone euro.

La France agit et agira jusqu'au bout pour que la conserve toute sa place dans cette Europe et dans la zone euro, a déclaré aujourd'hui le premier ministre français Manuel Valls.

A sign reading 'Exit' stands in front of the headquarters of the European Central Bank (ECB) in Frankfurt - Sputnik Afrique
Zone euro: la Grèce va-t-elle franchir la porte de sortie?

Selon lui, les dernières déclarations grecques sont un "signe encourageant qu'une solution est possible et très rapidement". "La France agit et agira jusqu'au bout pour que la Grèce conserve toute sa place dans cette Europe et dans la zone euro", a souligné le premier ministre français.

De son côté, l'ex-président français Valéry Giscard d'Estaing a déclaré aujourd'hui que la Grèce devrait sortir de la zone euro, cas le cours élevé de la monnaie unique ne permettra pas au gouvernement d'accomplir toutes les réformes prévues.

The euro sign landmark - Sputnik Afrique
Valéry Giscard d'Estaing prône une sortie de l'euro pour la Grèce
"L'entrée de la Grèce dans l’euro en 2001 fut une erreur évidente. J'étais contre à l'époque et je l'ai dit. Les Allemands étaient contre eux aussi. Ils l'ont acceptée parce que d'autres, notamment la France, ont insisté en ce sens, a-t-il déclaré aux Echos. Et de poursuivre: "Il est absurde de dire qu'il s'agirait d'un échec de l'Europe. […] En quittant l'usage de l’euro, la Grèce ne ferait que rejoindre des pays comme le Royaume-Uni, la Suède, la République tchèque etc. qui ne l'ont pas adopté".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала