Valéry Giscard d'Estaing prône une sortie de l'euro pour la Grèce

S'abonnerTelegram
L'ancien chef de l'Etat prône une "friendly exit" pour éviter une crise plus grave.

Pour l'ancien président de la République française Valéry Giscard d'Estaing, le salut de la Grèce, en proie à une crise économique profonde, passe par une sortie d'Athènes de la zone euro.

"L'entrée de la Grèce dans l'euro en 2001 fut une erreur évidente, j'étais contre à l'époque et je l'ai dit", souligne l'ancien chef de l'Etat dans une interview aux Echos.

Greek Prime Minister Alexis Tsipras addresses lawmakers of his leftist Syriza party in the parliament February 17, 2015. - Sputnik Afrique
La Grèce rejette les ultimatums
Selon M.Giscard d'Estaing, la Grèce ne peut régler ses problèmes aujourd’hui que si elle retrouve une monnaie dévaluable. "La Grèce a besoin de se donner la possibilité de dévaluer sa monnaie. Si elle ne le faisait pas, sa situation s’aggraverait et déboucherait sur une crise encore plus sévère".

"Il faut donc envisager ce scénario très calmement, à froid, dans l’intérêt de la Grèce elle-même. La Grèce a toute sa place dans l’Union européenne. Cette sortie lui permettrait de préparer un éventuel retour, plus tard", a indiqué Valéry Giscard d'Estaing.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала