Sabotage des Nord Stream: l'Allemagne juge probable l'implication de l'Occident, selon The Times

© Sputnik . Service des gardes-côtes suédoisLieu de fuite de gaz sur le gazoduc Nord Stream 1 (archive photo)
Lieu de fuite de gaz sur le gazoduc Nord Stream 1 (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 02.02.2023
S'abonnerTelegram
Les enquêteurs allemands estiment qu'un pays occidental aurait pu être impliqué dans les attaques visant les gazoducs Nord Stream 1 et 2, rapporte le journal britannique The Times.
Plus de quatre mois après les actes de sabotage sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 en mer Baltique, les enquêteurs allemands n'écartent pas l'hypothèse selon laquelle un pays occidental aurait pu y être impliqué, écrit The Times.
Le quotidien souligne que l'enquête en Allemagne "a peu avancé" ces derniers mois faute de "preuves convaincantes". Dans le même temps, les enquêteurs restent "ouverts aux versions selon lesquelles un État occidental a organisé ces actes afin d'en rejeter la responsabilité sur la Russie".

Explosions sur les gazoducs

Le 26 septembre, plusieurs actes de sabotage ont eu lieu sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2, qui se trouvent en mer Baltique, dans les zones économiques exclusives de la Suède et du Danemark. En conséquence, une conduite du Nord Stream 2 et deux du Nord Stream 1 ont été endommagées.

Les dégâts ont entraîné une fuite massive de gaz. Le 10 octobre, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie n'était pas autorisée à enquêter sur les causes des explosions.
Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a par la suite fait valoir que la vérité sur le sabotage des Nord Stream étonnera "probablement de nombreuses personnes" en Europe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала