Moscou constate le rejet de la pression occidentale par Pretoria

© Sputnik . Maria Devakhina Ministère russe des Affaires étrangères à Moscou
Ministère russe des Affaires étrangères à Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
La position de la ministre sud-africaine des Relations internationales eu égard à la Russie est historique et témoigne de l’incapacité de l’Occident à diviser le monde, selon la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.
La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a qualifié d’historique la position de la ministre sud-africaine des Relations internationales, Naledi Pandor, concernant les rapports entre la Russie et l'Afrique du Sud.
"Au cours de cette dernière année nous avons bien vu des gens changer d’opinion. Même ceux qui, à première vue, ne pouvaient pas ou ne devaient pas le faire. La position de la collègue sud-africaine est, à mon avis, historique. Ce n’est pas seulement une position de principe rejetant la pression exercée sans vergogne par l’Occident sur le continent africain. C’est une vision approfondie de tout ce qui se passe dans le monde, en connaissance des réalités historiques", a signalé Mme Zakharova sur les ondes de la radio Sputnik.

Absurdité de la division du monde

Selon elle, Naledi Pandor ne cherche pas à plaire aux électeurs, mais donne "une appréciation nette et principielle de ce qui se passe dans le monde en se basant sur une analyse politique". Une vision qui a été exprimée non seulement au cours de la conférence de presse avec Sergueï Lavrov, mais plus tôt, dans d’autres interventions, interviews et articles.
La diplomate russe a signalé que les propos de Naledi Pandor et ceux d’autres personnalités politiques africaines démontraient "la faiblesse d’arguments et l’absurdité" de la division du monde. Une division qui se résume en "dignes et extraordinaires" face aux "jungles". L’Occident n’y parvient pas malgré "la pression, des bonus et des promesses".
Lors de la conférence de presse conjointe avec Sergueï Lavrov, Mme Pandor a déclaré que bien que les relations bilatérales entre l’Afrique du Sud et la Russie se développent, les deux pays pourraient faire davantage pour renforcer les liens commerciaux.
Dans le cadre de sa tournée en Afrique, Sergueï Lavrov s’est rendu en Angola après avoir visité l'Afrique du Sud et le Royaume d'Eswatini.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала