- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

"Il se passe quelque chose en Ukraine", se doute un homme politique français

© AP Photo / Michel EulerFlorian Philippot (photo d'archive)
Florian Philippot (photo d'archive) - Sputnik Afrique, 1920, 25.01.2023
S'abonnerTelegram
Le chef de file du mouvement français Les Patriotes a vivement réagi aux récentes démissions de plusieurs fonctionnaires de haut rang en Ukraine. Florian Philippot pointe du doigt la corruption qui corrode le pouvoir à Kiev.
Les démissions de fonctionnaires de haut rang en Ukraine ont fait réagir un homme politique français.
"Hécatombe autour de Zelensky: le vice-ministre ukrainien de la Défense vient de démissionner, sur fond d’accusations de corruption! Déjà la semaine dernière le directeur de cabinet adjoint de Zelensky démissionnait. Il se passe manifestement quelque chose en Ukraine: à suivre!"
C'est un tweet publié mardi par Florian Philippot, président du mouvement Les Patriotes, ex-député européen.

Plusieurs démissions fracassantes

En effet, plusieurs démissions retentissantes ont récemment eu lieu à Kiev. Le vice-ministre de la Défense Viatcheslav Chapovalov, le chef adjoint du cabinet présidentiel Kirill Timochenko et le procureur général adjoint Alexeï Simonenko viennent de perdre leurs postes.
En outre, le vice-ministre du Développement des communautés Vassili Lozinsky et plusieurs gouverneurs ont été remerciés.
"Démissions en cascade au sein du gouvernement Zelensky: la corruption systémique éclate au grand jour!", a poursuivi Florian Philippot dans un autre tweet.
Et de rappeler "que la France envoie à ce régime corrompu chaque mois 300 millions d’euros! Pendant tout 2023!" Pour le politicien, cela est "inadmissible".

Un critique conséquent

M. Philippot critique souvent les pays de l'Occident pour leur soutien financier et militaire de Kiev, qui fait traîner le conflit en Ukraine.
Ainsi, il vient de fustiger l’hypothèse de livrer des chars lourds à l’Ukraine évoquée par Emmanuel Macron. Cela pourrait pousser la situation "vers la Troisième Guerre mondiale", selon lui.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала