La livraison des chars Leopard 2 à Kiev pose "un défi" aux pays européens, selon le Welt

© AP Photo / Michael SohnUn char de combat Leopard 2
Un char de combat Leopard 2  - Sputnik Afrique, 1920, 23.01.2023
S'abonnerTelegram
Les modifications des chars Leopard 2 et leur nombre variant en fonction des pays rend problématique d’en livrer à Kiev ne serait-ce qu’une centaine, écrit le Welt qui pointe également les réticences de certains États européens concernant leur stock.
Le chemin vers la coalition de pays européens qui pourraient livrer à Kiev leurs chars lourds Leopard est "plein d’embûches", constate le Welt.
Le média allemand cite les chiffres de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) qui indique que 13 pays européens ont environ 2.000 chars Leopard 2. Parmi eux seule "une petite partie" est vraiment prête à les fournir. Par exemple, la Hongrie dispose de 56 blindés, mais compte tenu de sa "politique plutôt favorable à la Russie", il est à peine possible qu’elle se décide à les livrer à Kiev.

Les problèmes techniques

Les questions techniques sont aussi déterminantes. Les Leopard 2 disponibles en Europe se répartissent en quatre variantes: 2A4, 2A5, 2A6 et 2A7. D’après le Welt, les experts militaires s'accordent à dire que l'Ukraine "devrait recevoir des versions aussi uniformes que possible". Cela permet de réduire le temps d'entraînement des soldats et de garantir l’homogénéité de la logistique, de la maintenance et des munitions.
"Les deux versions 2A6 et 2A7 sont les chars de combat les plus modernes et constituent le cœur des armées de la plupart des pays européens. On peut se demander si suffisamment de pays seraient prêts à céder à l'Ukraine des quantités importantes de cette variante essentielle pour leur propre défense", écrit le média.
De ce point de vue, des livraisons des anciennes versions 2A4 et 2A5 "semblent actuellement plus réalistes" d’autant qu’elles offrent "des avantages par rapport aux chars que l'Ukraine possède encore de l'époque soviétique".

Des pays réticents

Cependant, la Grèce qui possède plus de 180 2A4, n'a pas signalé sa volonté de les livrer à Kiev à cause de la course à l'armement avec la Turquie qui dispose elle-même de près de 300 Leopard de la même version, selon le média. L’Espagne, qui en a plus de 100, a déjà promis à l'Ukraine de lui en fournir, mais a retiré son offre en août 2022 en raison de leur mauvais état.
Si la Finlande et la Pologne ont stocké près de 100 chars 2A4 chacune, Varsovie s’est dit prêt à accorder 14 chars. Pour la Finlande, il devrait également s'agir de quantités similaires, estime le Welt.
Quant à l’Allemagne, même si elle possède quelque 300 Leopard 2, la plupart des 2A6 et 2A7, elle envisage d’en fournir seulement 19 de type 2A5, que la Bundeswehr utilise à des fins d'entraînement, selon des sources de Der Spiegel.

"Un défi" pour l’Europe

Ainsi que le constate le Welt, livrer 100 chars Leopard constitue "un défi" à l'heure actuelle pour les pays d’Europe. "Un nombre inférieur serait certes politiquement remarquable, mais ne serait rien de plus qu'un geste symbolique".
Volodymyr Zelensky a récemment déclaré dans une interview à la chaîne allemande ARD que quelques dizaines de blindés occidentaux ne sont pas en mesure de changer radicalement la situation sur le front face à l’armée russe "qui a 1.000 chars".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала