Record des échanges commerciaux en 2022 entre le Maroc et ce pays des BRICS

Rabat, Maroc - Sputnik Afrique, 1920, 21.01.2023
S'abonnerTelegram
Les opérations commerciales entre Rabat et Brasilia sont au beau fixe. Elles ont dépassé trois milliards de dollars en 2022, un record, note le ministère marocain de l’Économie.
Durant les onze premiers mois de l’année 2022, les échanges commerciaux entre le Maroc et le Brésil se sont chiffrés à plus de trois milliards de dollars, soit une hausse de 26,12% par rapport à l’année 2021, ce qui représente un record, a annoncé le ministère marocain de l’Économie.
Rabat a exporté ses produits pour plus de 2,06 milliards de dollars à Brasilia (+7,63%) en 2022, alors que ses importations de produits brésiliens se sont élevées à 1,06 milliard de dollars. Il a donc engrangé un excédent commercial d’à peu près un milliard.
Avec ces chiffres, le Brésil se positionne en quatrième position en tant que partenaire commercial du Maroc, indique le ministère.

Quels secteurs sont les plus prometteurs?

Selon le site d’informations marocain Telquel, Rabat a exporté en majorité des produits des industries chimique ou connexes pour 1,87 milliard de dollars. Il a en outre livré des animaux vivants et produits animaliers pour 61,93 millions de dollars, des produits minéraux pour 44,11 millions de dollars, des textiles et produits du secteur (33,97 millions de dollars) mais aussi des machines et équipements électriques (24,83 millions de dollars).
Les importations marocaines sont composées de produits alimentaires (648,32 millions de dollars) et végétaux (304,28 millions de dollars), de métaux communs et dérivés (40,46 millions de dollars), de produits chimiques (24,96 millions de dollars), du bois et du charbon (13,52 millions de dollars).

Afrique-BRICS

Ces chiffres optimistes sur les échanges entre le Maroc et le Brésil, un pays membre des BRICS, viennent conforter l’idée que l’Afrique sera au centre de la prochaine présidence sud-africaine des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).
Début janvier, le Président sud-africain Cyril Ramaposa a déclaré que Pretoria, qui dirigerait les débats du groupe en 2023, comptait faire la part belle au continent noir pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif.
Le groupe des BRICS rassemble à lui seul plus de 41% de la population mondiale. Plusieurs pays ont demandé à y adhérer en 2022, avec l’Algérie pour le continent africain, avec l’Argentine en Amérique du Sud. L’implantation des BRICS en Afrique s’est aussi poursuivie avec l’ouverture d’un siège en RCA.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала