"Ils nous enlèvent des droits sociaux": une nouvelle marche pour les retraites à Paris

© SputnikManifestation contre la réforme des retraites, 21 janvier 2023
Manifestation contre la réforme des retraites, 21 janvier 2023 - Sputnik Afrique, 1920, 21.01.2023
S'abonnerTelegram
Les Français ne sont pas d’accord avec le projet de la nouvelle réforme des retraites. Une nouvelle marche a rassemblé des dizaines de milliers de personnes ce samedi à Paris.
Une marche contre la réforme des retraites qui prévoit notamment de reculer l'âge légal de départ à la retraite de 62 à 64 ans, s’est encore déroulée ce samedi 21 janvier à Paris.
La colonne de manifestants, munis de pancartes et de banderoles, est partie de la place de la Bastille à 14h00 heure de Paris en direction de la place de la Nation. Des protestataires ont porté des banderoles des partis venant de la LFI, la Nouvelle Union populaire écologique et sociale, le Nouveau parti anticapitaliste.
Sur les pancartes et banderoles des participants, on pouvait lire "Retraite à 60 ans ou la mort!", "Perdre toute sa vie pour gagner de l'argent - non!", "Macron en entreprise - les retraités au cimetière!", "Les jeunes disent non!" , "le travail nuit à la santé après 60 ans!". Les manifestants brandissaient également des caricatures du Président français Emmanuel Macron avec les mots "Debout, les vieux! Les travailleurs du futur, c'est vous!"
"Il faut se battre parce qu'on nous enlève un petit peu de droits sociaux. Au fur et à mesure, ils nous enlèvent des droits sociaux. Et plus on les laisse faire, plus ce sera difficile de les réobtenir, donc il ne faut pas lâcher, il faut bloquer le pays", a indiqué un manifestant à Sputnik.
Selon une autre participante, "il y a déjà des gens qui meurent avant la retraite, mais là, il y en aura encore plus".

Plus de 150.000 participants

Selon les organisateurs, 150.000 personnes se sont rassemblées à Paris, dont des représentants du mouvement des Gilets jaunes, alors que le cabinet Occurrence fait état de 14.000 manifestants. Dirigée par des organisations jeunesses et anticapitalistes, la marche a été soutenue par la France insoumise (LFI).
L’action s’est déroulée plutôt dans le calme, mais a été marquée par quelques incidents. Les radicaux du black block ont commencé à briser les vitrines des banques et des distributeurs automatiques de billets, ainsi que des feux de circulation. Plusieurs personnes ont fait exploser des pétards et ont jeté des bouteilles en verre sur les policiers.
Les médias français rapportent que 3.500 policiers et gendarmes ont assuré l'ordre dans la capitale.

Deuxième manifestation en trois jours

Le 19 janvier, plus de 200 actions de protestation ont eu lieu dans toute la France contre le relèvement de l'âge de la retraite dans le pays. Elles ont été organisées à l'appel de huit grandes organisations syndicales françaises (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC, Unsa, Solidaires, FSU). Les opérations les plus importantes ont eu lieu à Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Lille et Nantes.
Selon le ministère de l'Intérieur du pays, plus d'un million de personnes y ont participé, dont 80.000 à Paris.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала