En 2023, l’Angola donne la priorité aux travaux stoppés depuis dix ans

© Sputnik . Alexey Babushkin / Accéder à la base multimédiaPalais présidentiel à Luanda, Angola
Palais présidentiel à Luanda, Angola - Sputnik Afrique, 1920, 06.01.2023
S'abonnerTelegram
Mieux vaut tard que jamais! À cet effet, les autorités angolaises ont décidé de finir des travaux arrêtés depuis près de dix ans, selon l’agence de presse locale Angop.
Les autorités angolaises ont l’intention de se consacrer, en 2023, à la réalisation des 14.000 projets mis en stand-by depuis 2013 faute d’argent, a déclaré le 5 janvier Dionísio da Fonseca, ministre de l'Administration territoriale, au terme d’un déplacement de 48 heures à Lucala, dans la province de Cuanza Norte.
"Le gouvernement angolais donnera la priorité cette année à la conclusion des travaux qui sont paralysés dans le pays, pour des raisons financières", a indiqué le ministre, cité par l’agence de presse Angop.
Selon M.Da Fonseca, l'achèvement de ces ouvrages est déjà inclus dans le budget général de l'État (OGE) proposé pour cette année.
Il a souligné que les projets seraient réalisés avec des ressources ordinaires du Trésor public, selon la réalité de chaque province.

Un vaste chantier

M.Da Fonseca a reconnu le manque d’infrastructures, telles que les écoles, les centres de santé, et la dégradation des routes d'accès dans le pays. Selon lui, les difficultés signalées dans le service public entravent le développement des communautés.
Malgré le dynamisme ainsi que l’engagement des administrateurs municipaux, communaux et des responsables administratifs, ces actions auront besoin de grosses sommes financières, dont la mobilisation ne sera pas possible d'un coup, a admis M.Da Fonseca.
Hormis la modernisation des infrastructures, Luanda a l’intention de prendre la transition énergétique à bras-le-corps en cette année 2023.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала