L’apparition de ce félin albinos alerte sur les conséquences de la déforestation - photos

© AFP 2023 ODD ANDERSENUn ocelot
Un ocelot - Sputnik Afrique, 1920, 31.12.2022
S'abonnerTelegram
Un spécimen unique d’ocelot, albinos et aveugle, a été découvert en Colombie il y a un an. Après des études génétiques, les biologistes du parc de conservation local notent que son apparition est un signe d'une réalité préoccupante.
Après le jaguar et le puma, c’est le troisième plus grand félin d’Amérique du Sud. Le prédateur ressemble normalement à un léopard, c’est pourquoi la naissance d’un spécimen au pelage blanc il y a un an a attiré l’attention de chercheurs.
Ce spécimen unique en son genre a été découvert par des habitants d’un village du nord-est de la Colombie. Il a été ensuite accueilli au parc de conservation de Medellin par des biologistes.
La petite bête est considérée comme "extrêmement inhabituelle", indique l’AFP. Les chercheurs n’ont même pas pu identifier dans un premier temps son espèce.
Pour y arriver, ils ont réalisé des tests génétiques qui ont révélé ses origines. Il s’agit donc de "l’unique cas jamais enregistré au monde d’ocelot d’albinos", a relaté Jorge Aubad, directeur du parc, auprès de l’agence d’information.

Conséquence de l’activité humaine

De l'avis de M.Aubad, cette mutation était due à une conséquence alarmante de la déforestation de l’habitat naturel du félin.
"Les populations [d’ocelots] s’isolent", ce qui entraîne "une endogamie, une reproduction entre des membres étroitement apparentés", explique le chercheur.
"L’albinisme, dans ce cas, se transmet car nous avons un problème de fragmentation" des forêts tropicales où habite l’espèce animale, a-t-il ajouté.
Pire encore, ce spécimen exceptionnel est complètement aveugle, donc, il ne pourrait pas survivre dans son habitat naturel. De plus, la couleur de son pelage en fait une proie facile pour les prédateurs.
En effet, la zone où cet ocelot a été trouvé, Amalfi, est très affectée par la déforestation, d’après un rapport publié en 2022 par le ministère colombien de l’Environnement. Juste en 2021, la Colombie a perdu 1.700 kilomètres carrés de forêt.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала