"Si les Américains veulent la paix, il y aura la paix" en Ukraine

© Sputnik . Igor Mikhalev / Accéder à la base multimédiaLe drapeau américain au-dessus de la Maison-Blanche
Le drapeau américain au-dessus de la Maison-Blanche - Sputnik Afrique, 1920, 24.12.2022
S'abonnerTelegram
Les Ukrainiens ne pourront se battre qu'à condition que les États-Unis continuent à leur fournir des armes, le Premier ministre hongrois en est convaincu. Pourtant, pendant ce conflit, Budapest ne souhaite pas "renoncer" à ses liens économiques avec Moscou.
Tout en reconnaissant que le "danger existe" que le conflit en Ukraine dure encore longtemps, le Premier ministre hongrois a expliqué de quoi cela dépendait.
"L’Ukraine ne peut se battre que tant que les États-Unis la soutiennent avec de l'argent et des armes. Si les Américains veulent la paix, il y aura la paix", a lancé Viktor Orban dans une interview accordée au journal Magyar Nemzet.

Budapest-Moscou

Toujours dans cette même interview, M.Orban a réaffirmé le soutien de la Hongrie à l’Ukraine, mais a précisé qu’il n’était pas dans l'intérêt de Budapest "de renoncer à toutes nos liens économiques avec la Russie".
"Nous examinons ces questions à travers des lentilles hongroises, pas à travers d'autres", a-t-il indiqué.
Antérieurement, Budapest s’est montré critique quant aux sanctions antirusses et a appelé à les revoir. Le Premier ministre hongrois avait même lancé en octobre des consultations nationales visant à connaître la position de la population par rapport aux sanctions.
En outre, il a à plusieurs reprises déclaré que le conflit en Ukraine ne pouvait être réglé qu’à la suite de négociations, non seulement entre l’Ukraine et la Russie, mais également entre Moscou et Washington.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала