La Côte d’Ivoire mobilise des millions de dollars pour le Pôle agro-industriel dans le Nord

CC BY 2.0 / abdallahh / Plateau, AbidjanAbidjan (archive photo)
Abidjan (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 22.12.2022
S'abonnerTelegram
Le Conseil des ministres ivoirien a annoncé son intention de décaisser plusieurs dizaines de millions de dollars pour le financement du projet de Pôle Agro-Industriel dans le Nord (2 PAI-Nord).
Le gouvernement ivoirien est prêt à financer à hauteur de 60 millions de dollars le projet de Pôle Agro-Industriel dans le Nord (2 PAI-Nord) pour le développement de la région Nord du pays, a annoncé le Conseil des ministres dans un communiqué.
"Le Conseil a adopté un décret portant ratification de l’Accord de prêt n°15215P, d’un montant de 60 millions de dollars américains, conclu le 04 août 2022, entre le Fonds OPEP pour le Développement International (OFID) et la République de Côte d’Ivoire, pour le financement du projet de Pôle Agro-Industriel dans le Nord", indique Amadou Coulibaly, porte-parole du gouvernement.
Le gouvernement entend encourager les investissements privés dans la transformation de produits agricoles tels que le riz, le maïs, la viande et la noix de cajou.
Les autorités du pays prévoient en outre de faciliter l’accès des agro-pasteurs au marché et de mettre en place des infrastructures dédiées en vue d’accroître les exportations de produits agricoles hautement compétitifs. Cela pourrait réduire, de façon significative, la dépendance de la Côte d’Ivoire aux importations alimentaires.

Renforcer la sécurité alimentaire

Le projet de Pôle agro-industriel dans le Nord (2 PAI-Nord) s’inscrit dans le Programme national de développement (PND 2021-2025). Il vise à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans quatre régions du Nord du pays, notamment le Poro, la Bagoué, le Tchologo et le Hambol.
L’agriculture y représente en moyenne 60-65% des activités économiques.
Ces régions, qui représentent au total 26% du territoire national, sont marquées par les effets du changement climatique et ont été négativement touchées par la crise politico-économique qu’a vécue le pays.
Ainsi, la zone connaît une insécurité alimentaire (sévère à modérée) plus accentuée (15,3 à 18,3%) que le reste du pays (12,8%) et le taux de pauvreté varie entre 54% et 68,1% selon les régions.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала