Ado mort, interpellations, armes: nuit mouvementée en France après le match contre le Maroc - images

© AFP 2023 THIBAUD MORITZles Champs-Élysées après la victoire des Bleus face au Maroc
les Champs-Élysées après la victoire des Bleus face au Maroc - Sputnik Afrique, 1920, 15.12.2022
S'abonnerTelegram
Des milliers de supporters se sont rassemblés dans de nombreuses villes françaises pour célébrer la victoire de leur équipe nationale face au Maroc. Quelques tensions étaient cependant signalées. À Montpellier, un garçon est mort renversé par une voiture. À Paris, un groupe de 40 personnes ont été interpellés pour port d'armes prohibées.
Sur les Champs-Élysées à Paris, à Bordeaux, à Lyon ou encore à Marseille, la qualification des Bleus pour la finale du Mondial-2022 a été célébrée le 14 décembre par des milliers de supporters dans une ambiance largement bon enfant, avec cependant, en marge, des incidents et interpellations et un accident mortel.
Quelque 10.000 policiers et gendarmes étaient mobilisés en France pour encadrer les supporters des deux équipes - dont 5.000 à Paris et en région parisienne.
Selon une source policière, un groupe de 40 personnes, qui s'apprêtaient à rejoindre les Champs-Élysées à Paris à l'issue de la demi-finale, a été interpellé lors d'un contrôle dans le XVIIe arrondissement, notamment pour "groupement en vue de commettre des violences" et port d'armes prohibées.
Les forces de l'ordre massivement déployées sur l'axe bondé et alentour ont encadré les célébrations émaillées de petits heurts, répondant à des jets de projectiles par des charges et tirs de gaz lacrymogènes.
Au total, 115 interpellations ont eu lieu dans l'agglomération parisienne dont 101 à Paris, a indiqué la préfecture de police, peu avant 1H00 jeudi.

Un garçon fauché par une voiture

Le préfet de l'Hérault a annoncé à Montpellier la mort d'un jeune garçon, "violemment percuté par un chauffard à la suite du match" et "décédé peu après sa prise en charge médicale". Il était âgé de 14 ans.
Sur les réseaux sociaux, des images de l’incident circulent, montrant un groupe de jeunes à pieds encerclant une voiture blanche sur une avenue. L’un d’eux arrache un drapeau français accroché à la fenêtre. Le véhicule démarre brusquement, fait demi-tour, percutant un homme avant de poursuivre sa route, laissant derrière lui le corps du jeune homme recroquevillé.

Rixes et tirs de mortier

Au moins un mortier a été tiré à Lens sur le bar de supporter La Loco, où les forces de l’ordre se sont rassemblées plus tard en nombre, selon La Voix du Nord.
À Montpellier, des tirs de mortiers ont été aussi rapporté entre supporters sur la place de la Comédie, indique Midi Libre. L'intervention des forces de l'ordre a permis un retour au calme, selon la préfecture.
La ville de Lyon a été le théâtre de scènes de liesse et de concerts de klaxon. Mais, peu après la fin du match, un groupe de jeunes "s'est rapproché des supporters rassemblés sur la place Bellecour. Il y a eu une rixe et la police est rapidement intervenue pour repousser le groupe et le suivre", selon une source préfectorale. La préfecture a fait état de sept interpellations au total.
À Annecy, une interpellation a eu lieu après des jets de projectiles sur les forces de l'ordre et un homme a été évacué à l'hôpital, blessé lors d'une rixe, selon la préfecture de Haute-Savoie.
Des interpellations ont été signalées également à Avignon: 14 dont huit pour tirs de mortier, selon un bilan de la police transmis à l'AFP.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала