Le président de la RDC écourte sa visite aux Etats-Unis en raison des inondations à Kinshasa

© AP Photo / Michael SohnFélix Tshisekedi
Félix Tshisekedi - Sputnik Afrique, 1920, 14.12.2022
S'abonnerTelegram
Alors que plus de 120 personnes ont péri à Kinshasa à cause des inondations et qu’un deuil national est décrété en RDC, le Président Félix Tshisekedi a annoncé sa décision d’écourter son séjour aux États-Unis pour venir auprès de son peuple meurtri.
Félix Tshisekedi, Président de la République démocratique du Congo (RDC), a décidé d’interrompre sa visite à Washington, où il participait au sommet Afrique-États-Unis, pour rejoindre son peuple endeuillé suite à une inondation.
L’arrivée du chef de l’État à Kinshasa est prévue pour le 15 décembre, a précisé la présidence sur Twitter.
En amont, M.Tshisekedi a adressé un message à son peuple et a mandaté Jean-Michel Sama Lukonde, Premier ministre, de prendre toutes les dispositions nécessaires.
Un deuil national de trois jours a été décrété dans le pays à partir de ce mercredi 14 décembre. Selon les médias, il s’agit de la catastrophe la plus meurtrière de ces deux dernières décennies à Kinshasa.
Le gouvernement prendra en charge les obsèques de toutes les personnes décédées. Le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur, Daniel Aselo, a fait une déclaration en ce sens lors d’une réunion présidée par le chef de l’exécutif, relate radio Okapi.

Le centre-ville sous les eaux

La capitale congolaise est située sur le fleuve Congo, deuxième plus long fleuve d’Afrique. De fortes pluies qui se sont abattues sur Kinshasa le 13 décembre, ont fait sortir des rivières de leur lit avec pour conséquence des inondations dans les quartiers du centre-ville.
Selon un bilan provisoire du gouvernement, au moins 121 personnes ont été tuées. Le ministre de la Santé, Jean-Jacques Mbungani Mbanda, a, quant à lui, fait état d’un bilan de 141 décès tout en notant que ce bilan était à vérifier, d’après l’agence de presse Reuters.
Plusieurs maisons, écoles et entreprises ont été inondées. Des murs se sont écroulés sur les habitants. D’autres sont morts électrocutés. Dans certains secteurs de Kinshasa, des pans de terre se sont effondrés, selon la radio Okapi.
La route nationale n°1, qui relie la capitale Kinshasa à Matadi, le port principal du pays, a été coupée en deux au niveau du quartier Matadi Kibala dans la commune de Mont-Ngafula. Il faudrait plusieurs jours pour rétablir complètement le trafic, a indiqué le Premier ministre devant les journalistes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала