Le Zimbabwe prépare le lancement de son deuxième satellite

La Terre vue depuis l'espace (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 07.12.2022
S'abonnerTelegram
Hararé pense d’ores et déjà au lancement d’un deuxième satellite, moins d’un mois après avoir mis en orbite le premier, selon l’Agence Ecofin. Un exploit qui vient compléter la présence de l’Afrique dans l’espace.
Le gouvernement zimbabwéen s’apprête à lancer un second satellite, nommé ZimSat-2, très peu de temps après la mise en orbite du ZimSat-1 début novembre, a annoncé Amon Murwira, ministre de l’Enseignement supérieur et tertiaire, de l’innovation, du développement des sciences et des technologies.
"Nous avons reçu des orientations politiques du Président Mnangagwa et nous sommes déjà au travail. Plus de détails seront partagés bientôt, une fois que le travail hautement technique, qui vient en premier, sera terminé", a déclaré le ministre, cité par l’agence Ecofin.
Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme spatial du pays, lancé en 2018 avec la création de l’Agence nationale géospatiale et spatiale du Zimbabwe (ZINGSA).

À quoi serviront ces satellites?

Le ZimSat-2 devrait permettre d’améliorer la qualité et la couverture des services télécoms au Zimbabwe. Il devrait également contribuer au développement de nombreux secteurs de l’économie comme l’administration publique, la santé, l’agriculture, dans un contexte marqué par l’accélération de la transformation numérique.
Le nanosatellite ZimSat-1 sera utilisé pour recueillir des données provenant de capteurs au sol à des fins de surveillance des conditions météologiques et des catastrophes, rappelle Ecofin.

La liste des pays africains dans l’espace s’agrandit

L’industrie spatiale africaine a connu une croissance rapide ces dernières années. Sa valeur devrait atteindre 22,64 milliards de dollars en 2026, alors qu’elle était évaluée à 19,49 milliards USD en 2021, selon l’édition 2022 du rapport annuel de l’industrie spatiale africaine réalisé par Space In Africa. Le même rapport indique que les États africains ont alloué un total de 534,9 millions de dollars aux programmes spatiaux en 2022, contre 523,2 millions de dollars l’année précédente
Avant le Zimbabwe et l’Ouganda, l'Angola a lancé, le 12 octobre, son deuxième satellite de communication, Angosat-2, au moyen de la fusée Proton-M, depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). Il s'agit d'un lanceur lourd russe à quatre étages, dérivé du lanceur soviétique Proton. Cela porte à cinq le nombre total de lancements de satellites africains en 2022, et à 49 au total.
La Tanzanie envisage aussi de développer son premier satellite pour le lancer dans l'espace dans un avenir proche. Selon Daily News, le vice-ministre de l'Information, de la communication et des technologies Mathew Kundo a fait une déclaration en ce sens le 7 novembre.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала