Un baptême tourne au drame en Afrique du Sud: neuf noyés

Crues - Sputnik Afrique, 1920, 04.12.2022
S'abonnerTelegram
La rivière Jukskei a emporté plusieurs personnes lors d’une cérémonie de baptême dans ses eaux. Neuf personnes ont été retrouvées mortes, huit sont encore manquantes.
Neuf personnes se sont noyées dans la rivière Jukskei, en Afrique du sud, rapporte le site EWN Reporter. Elles auraient été emportées par une soudaine montée des eaux, lors d’une cérémonie de baptême.
Six personnes assistant à l’événement sont encore portées disparues. Le pasteur qui officiait a réussi à s’agripper à une branche d’arbre alors que le courant l’emportait, rapporte un témoin à la BBC.
Les secours s’activent aux abords du cours d’eau pour tenter de retrouver d’autres corps. Les opérations de recherche impliquent la police et les pompiers ainsi que des équipes de sauvetage aquatique spécialisées.
La rivière Jukskei, qui arrose la ville de Johannesbourg, est connue pour ses crues soudaines qui surviennent durant la saison des pluies. Les autorités ont appelé les citoyens à la prudence lors de la pratique de telles cérémonies.

Inondations jamais vues

L’Afrique du sud a été confrontée à des vagues d’inondations particulièrement meurtrières en 2022. En début d’année, de fortes pluies estivales avaient fait plus de 80 morts, poussant le gouvernement a déclaré l’état de catastrophe nationale.
En avril, une nouvelle vague de précipitations a frappé, faisant cette fois plus de 400 morts et affectant plus de 41.000 personne, en particulier dans la région de Durban. Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, avait alors déploré "une catastrophe aux proportions énormes, jamais vue auparavant dans le pays". Fin 2021, le dirigeant avait déjà alerté sur les risques que le changement climatique faisait peser sur son pays.
Les cérémonies religieuses se déroulant au bord des cours d’eau comportent parfois des risques de noyades. En mars 2021, trois corps avaient déjà été repêchés dans la rivière N’djili, en République démocratique du Congo, dans des circonstances similaires. Plus récemment, une femme a également disparu sous la glace russe, lors des traditionnels bains glacés de l’Épiphanie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала