Attaques à la machette, incendies: nouvelle explosion de violences à Mayotte – images

Flammes - Sputnik Afrique, 1920, 22.11.2022
S'abonnerTelegram
Secoué par des conflits interquartiers ces derniers temps, le chef-lieu de Mayotte, Mamoudzou, a de nouveau été le théâtre de violences ce week-end. Une dizaine de policiers du Raid, l'unité d'intervention d'élite de la police, est attendue dans la ville pour assurer la sécurité.
De nouveaux incidents se sont produits depuis samedi à Mamoudzou, la plus grande ville de l'île de Mayotte, après plusieurs jours de violences entre jeunes de quartiers rivaux causées par le meurtre de l'un d'entre eux.
Ainsi, le 19 novembre, entre 200 et 250 jeunes du quartier de Kawéni se sont rassemblés pour affronter ceux du quartier de Doujani. Le 20 novembre, un automobiliste a été poignardé à Mtsapéré Bonovo, un autre quartier de Mamoudzou, rapportent les médias français.
Dans la nuit du 21 au 22 novembre, les tensions ont continué. De petits groupes ont notamment agressé des usagers de la route et dressé un barrage enflammé près du tribunal.
Les affrontements ont en outre donné lieu à des "jets de projectiles" sur les forces de l’ordre, des "dégradations de véhicules et de commerces", des "coupures de tuyaux d’alimentation d’eau", relate le HuffPost.

L'envoi des policiers du Raid

Le ministère français de l'Intérieur a annoncé lundi l'envoi d'une dizaine de policiers du Raid, l'unité d'intervention d'élite de la police, pour renforcer les forces de l'ordre. Ils sont attendus ce mardi.
Le 12 novembre, un jeune homme de 20 ans a été tué à la machette dans le quartier de Kawéni. Depuis, les tensions ne s’apaisent pas.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала