"Scoliose", "humiliant": une photo de la rencontre entre Macron et Saïed fait jaser

© AP Photo / Michel EulerEmmanuel Macron et Kaïs Saïed en France
Emmanuel Macron et Kaïs Saïed en France - Sputnik Afrique, 1920, 21.11.2022
S'abonnerTelegram
La rencontre entre les Présidents français et tunisien a accouché d’une drôle de polémique, des observateurs reprochant à la télévision son choix d’image pour illustrer l’événement.
Le Sommet de la Francophonie qui se tient à Djerba a donné une nouvelle illustration des tensions existantes dans les relations franco-tunisiennes. Le Président français Emmanuel Macron a en effet rencontré son homologue Kaïs Saïed, mais une photo de leur entrevue, reprise notamment par BFM TV, a choqué côté tunisien.
On peut y voir Kaïs Saïed se pencher vers Emmanuel Macron, comme pour tendre l’oreille. Une pose qui a irrité certains observateurs, qui y ont vu une marque de déférence mal placée. Sur Twitter, la journaliste Rabeb Aloui a ainsi reproché à BFM TV un choix de photo "humiliant", alors qu’existaient des variantes plus neutres.
Son confrère Bassam Jaara a souligné que les Tunisiens l’avaient mauvaise de voir leur dirigeant "s’incliner devant le Président français".
La spécialiste en communication Faten Ben Aissa a pour sa part rappelé que le corps en disait parfois plus long que les mots en politique.
Un autre internaute fait remarquer que BFM TV emploie cette photo pour parler d’un prêt de Paris à Tunis, à hauteur de 200 millions d’euros. Emmanuel Macron a emprunté bien plus à la Chine, sans que la presse n’en fasse ses choux gras, souligne-t-il.
Certains ont préféré le prendre sur le ton de la plaisanterie. Emmanuel Macron essayait peut-être d’intimider Kaïs Saïed pour que l’équipe tunisienne ne complique pas trop la tâche des Bleus lors de la Coupe du monde. Les deux sélections sont en effet tombées dans la même poule.

Macron et les petits gestes

Ce n’est pourtant pas la première fois qu’Emmanuel Macron est attaqué sur des questions de gestuelle, lors d’entrevues diplomatiques. En juillet dernier, le Président français avait ainsi déclenché la polémique en tapotant sur l’épaule d’Aurélien Agbénonci, ministre béninois des Affaires étrangères. Ce dernier avait désamorcé la controverse en parlant de poussière sur son veston.
Le dirigeant français avait également été moqué après ses accolades un peu trop appuyées au Président ukrainien Volodymyr Zelensky, en juin dernier.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала