Quels sont les objectifs des manœuvres militaires russo-algériennes?

Alger - Sputnik Afrique, 1920, 19.11.2022
S'abonnerTelegram
Les manœuvres conjointes russo-algériennes, appelées Bouclier du désert, mettent en pratique les tactiques antiterroristes des deux armées dans des environnements désertiques et illustrent le degré de coopération militaire entre Alger et Moscou, explique auprès de Sputnik l’expert algérien Mohammed Salah Djemal.
Alors que l'Algérie accueille des manœuvres conjointes avec la Russie, baptisées Bouclier du désert 2022, le chercheur et analyste en sécurité internationale Mohammed Salah Djemal revient auprès de Sputnik sur leurs principaux objectifs.
"Vu que l’Algérie est entourée par le Sahel qui devient un éventuel épicentre des organisations terroristes", le premier objectif est la "définition des menaces terroristes dans une région très particulière", estime-t-il.
Ensuite, les manœuvres mettent en avant "l’approfondissement de la coopération militaire entre l’Algérie et la Russie", étant donné le partenariat de longue date entre les deux pays.
Enfin, grâce à la géographie du site choisi, ces exercices permettent "l’entraînement sur la maîtrise d’une opération antiterroriste dans des endroits différents et difficiles à contrôler en matière de sol et d’atmosphère", conclut l’expert.
Programmé du 16 au 28 novembre, Bouclier du désert 2022 réunit quelque 200 soldats des forces antiterroristes russes et algériennes dans la région de Béchar, à une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec le Maroc. Bien avant le début de l’événement, la porte-parole des Affaires étrangères russes, Maria Zakharova, a souligné que ces manœuvres "ne visaient aucun pays tiers".

L’Algérie comme gage de la sécurité au Sahel

Sur fond de revers militaires de la France et d’autres pays occidentaux en Afrique qui voulaient combattre le terrorisme, l’Algérie s’impose comme acteur important de la sécurité du continent africain, poursuit Mohammed Salah Djemal.
Il évoque notamment une loi autorisant aux forces algériennes de participer à des opérations de maintien de la paix hors des frontières nationales, "vu que la paix et la sécurité en Afrique est une priorité pour l’Algérie".
Alger "a toujours soutenu les pays africains en matière de stabilisation sécuritaire, notamment face à la radicalisation, l’extrémisme violent et le terrorisme, en se focalisant sur une approche régionale, appelée l’approche du développement", avance l’expert.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала