Macron annonce la fin de l'opération Barkhane au Sahel

© AP Photo / Tobias SchwarzEmmanuel Macron lors de la conférence de presse conjointe avec le Chancelier d'Allemagne Olaf Scholz
Emmanuel Macron lors de la conférence de presse conjointe avec le Chancelier d'Allemagne Olaf Scholz - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2022
S'abonnerTelegram
Le Président de la République a officiellement annoncé la fin de l’opération Barkhane au Sahel, un peu moins de trois mois après le retrait des soldats français du Mali.
Confirmant la fin de l'opération antidjihadiste Barkhane, Emmanuel Macron a annoncé que la nouvelle stratégie française en Afrique sera finalisée d'ici six mois après consultations avec ses partenaires sur le continent.
"Nous lancerons dans les prochains jours une phase d'échanges avec nos partenaires africains, nos alliés et les organisations régionales pour faire évoluer ensemble le statut, le format et les missions des actuelles bases militaires françaises au Sahel et en Afrique de l'Ouest. Cette stratégie sera finalisée d'ici 6 mois", a-t-il assuré à Toulon (Var), en présentant la nouvelle stratégie française en matière de défense.
Quelque 3.000 militaires français sont encore déployés au Niger, au Tchad et au Burkina Faso. L'armée avait atteint jusqu'à 5.500 militaires au plus fort de son déploiement dans le Sahel.

"Dimension européenne"

Évoquant des nouveaux défis géopolitiques mondiaux, Emmanuel Macron a consacré une grande partie de son discours au rôle de la dissuasion nucléaire française dans la sécurité de l'Europe.
"Aujourd'hui plus encore qu'hier, les intérêts vitaux de la France ont une dimension européenne. Nos forces nucléaires contribuent donc par leur existence propre à la sécurité de la France et de l'Europe", a-t-il déclaré.

"Un cadre essentiel pour la sécurité collective"

En outre, M.Macron a commenté le rôle de l’Otan à l’échelle internationale.
"L’Alliance [atlantique, ndlr] reste un cadre essentiel pour la sécurité collective. Les circonstances actuelles confortent sa pertinence dans sa vocation euro-atlantique, en particulier à l’heure du pivot américain vers l’Asie. Et je crois que nous avons su démontrer ces dernières années que l’Europe de la Défense renforçait l’Otan et ne venait pas l’affaiblir comme certains voulaient le laisser croire", a-t-il souligné.
"Elle la renforce, elle l’arrime dans ce qui est sa vocation, son espace d’intérêt, et elle en est une composante clé", a conclu le chef de l'État.

Un sommet franco-britannique

Le Président a aussi fait savoir que la France et le Royaume-Uni organiseront un sommet portant sur les questions de défense au premier trimestre 2023.

"Notre partenariat avec le Royaume-Uni doit aussi être porté à un autre niveau et je souhaite que nous reprenions activement le fil de notre dialogue sur les opérations, les capacités, le nucléaire et le domaine hybride et renouer avec l'ambition qui sied à nos pays amis et alliés", a-t-il affirmé.

Emmanuel Macron a également souligné la nécessité de "renforcer les liens avec l'Allemagne" en matière de défense, espérant des "avancées décisives dans les prochaines semaines".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала