"Désinformation et délation": l’ambassadeur français en RCA perd son statut privilégié

CC BY 2.0 / Afrika Force / Bangui Shopping DistrictCentre de Bangui
Centre de Bangui - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2022
S'abonnerTelegram
Un nouveau signe de la dégradation des relations entre Paris et Bangui. Le Haut représentant de France en Centrafrique s’est vu annuler son statut diplomatique privilégié. La ministre centrafricaine des Affaires étrangères l’a accusé d’"attitudes irrespectueuses" et de s’être adonné à "la désinformation et à la délation".
L'ambassadeur et Haut représentant de France en République centrafricaine (RCA) a perdu son statut de doyen du corps diplomatique dans cet État. En cause, la personnalité du diplomate français lui-même, Jean-Marc Grosgurin, selon la lettre de la ministre centrafricaine des Affaires étrangères qui fuité le 8 novembre.
Adressant ce courriel à la chef de la diplomatie française Catherine Colonna, son homologue centrafricaine Sylvie Baïpo-Témon a accusé l’ambassadeur de France d’avoir fait preuve "d’attitudes irrespectueuses aux invitations du chef de l’État".
Le diplomate a en outre été critiqué pour s’être adonné à "la désinformation et à la délation". La RCA a ainsi accusé la France de ne pas avoir fait preuve de "réciprocité" en matière diplomatique.
Le statut particulier en question existe conformément à un accord entre Paris et Bangui conclu le jour de l'indépendance de la RCA, le 13 août 1960. Il a été attribué aux ambassadeurs de France.

La RCA dit adieu aux derniers blindés français

Fin octobre, les derniers blindés de l’armée française ont quitté la République centrafricaine, où ils ont été présents pendant près de 62 ans, le pays étant plongé dans la guerre civile depuis 2013.
L’année dernière, Paris a dénoncé la présence des mercenaires russes du groupe privé Wagner sur le territoire centrafricain et les a accusés de se "substituer" à l'autorité de l'État en Centrafrique et d'accaparer sa capacité fiscale.
Bangui a pour sa part pointé l’"acharnement" de la partie française, ainsi que son "souhait d'infantiliser la République centrafricaine et ses autorités".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала