Washington serait en train d’envoyer des avions militaires vers l'Iran

F-15E Strike Eagle  - Sputnik Afrique, 1920, 06.11.2022
S'abonnerTelegram
En dépit de sa colère face à l'acceptation par l'Arabie Saoudite de la proposition de réduire la production de pétrole, Washington n'abandonne pas son partenariat, stratégique, avec Riyad. Il vient d'envoyer des avions de guerre vers l'Iran après des avertissements sur d'imminentes attaques de Téhéran contre des cibles saoudiennes, selon le WP.
Malgré le mécontentement de Washington face à la décision des Saoudiens de réduire la production de pétrole dans le cadre de l'Opep+, il continue de soutenir militairement сet allié stratégique.
En réponse à de récents rapports du renseignement mettant en garde contre des attaques imminentes de missiles balistiques et de drones iraniens contre des cibles en Arabie saoudite, le commandement central américain a ainsi envoyé ver l’Iran des avions de guerre. Ceux-ci sont basés dans la région du golfe Persique, relate le Washington Post.
Cette mesure a été effectuée dans le cadre d'un engagement à contribuer à la défense des partenaires stratégiques de Washington au Moyen-Orient, notamment contre l'Iran, précise le quotidien.
Les États-Unis continuent néanmoins de critiquer la décision pétrolière de Riyad. Ils avancent que la croissance des prix du pétrole qui en découlent joue le jeu de la Russie dans le conflit en Ukraine.

Soutien malgré les critiques

Le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, a laissé entendre aux journalistes que les Saoudiens essayaient de "transformer" les préoccupations américaines concernant l'Ukraine et la stabilité énergétique mondiale en un stratagème politique national, et de détourner ces critiques, ajoute le Washington Post.
La Maison-Blanche a pour sa part refusé de commenter l’envoi des avions. Elle a cependant confirmé un rapport du Wall Street Journal sur la menace iranienne imminente. Selon le WSJ, l'Arabie saoudite et les États-Unis sont en état d'alerte élevée après un avertissement dans ce sens.
"Centcom [commandement chargé des opérations militaires des États-Unis au Moyen-Orient, en Asie centrale et en Asie du Sud, ndlr] est attaché à notre partenariat militaire stratégique de longue date avec l'Arabie saoudite", a déclaré le porte-parole de ce commandement, Joe Buccio, cité par le WP. Les États-Unis maintiennent d'importants moyens aériens dans la région, y compris des avions de combat F-22 en Arabie saoudite.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала