Poutine réaffirme que la Russie est prête à fournir gratuitement des céréales aux pays pauvres

© Sputnik . Viatcheslav Prokofiev / Accéder à la base multimédiaVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik Afrique, 1920, 02.11.2022
S'abonnerTelegram
La Russie est toujours prête à fournir gratuitement des céréales aux pays pauvres, a déclaré Vladimir Poutine à son homologue indonésien. Il est aussi revenu sur la reprise totale des expéditions de céréales via le corridor humanitaire maritime en mer Noire car l'Ukraine garantit désormais de ne pas mener d'actions militaires dans cette zone.
Le Président russe a réaffirmé la disponibilité de son pays à livrer à titre gracieux des céréales aux pays pauvres.
Cette déclaration a été faite ce 2 novembre lors d'un entretien téléphonique avec son homologue indonésien, à deux semaines du sommet du G20 qui se tiendra en Indonésie.
Il s’agit de "volumes considérables" de céréales en tant qu’aide humanitaire, a noté le service de presse du Kremlin.
Le dirigeant indonésien, Joko Widodo, a soutenu cette démarche, est-il précisé.
Revenant sur la reprise des exportations de ces denrées alimentaires, annoncée plus tôt dans la journée, le chef de l’État russe l'a informé qu'il avait reçu des garanties ukrainiennes que le corridor humanitaire maritime en mer Noire resterait hors des combats.
Entre-temps, la Russie se réserve le droit de quitter l’accord sur les céréales si l’Ukraine viole les garanties qu’elle a données, a détaille M.Poutine. Dans ce cas-là, tout le volume de céréales serait redirigé vers les pays pauvres à titre gracieux.

Suspension d'exportations

Le 29 octobre, la Russie a annoncé qu'elle suspendait sa participation à l'accord sur les céréales, après une attaque "massive" de drones ciblant la flotte russe en Crimée. Les bâtiments visés assuraient la sécurité du couloir céréalier, selon Moscou.
Le 1er novembre, lors de son entretien avec le leader turc, Vladimir Poutine a assuré que la Russie était toujours disposée à fournir d'importants volumes de céréales et d'engrais aux pays africains.
Le 2 novembre, la Russie a annoncé la reprise totale de sa participation à l'accord du fait que Kiev a donné des garanties de ne pas utiliser le corridor céréalier et les ports ukrainiens pour mener des actions militaires.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала