Un ambassadeur russe réagit au prochain déploiement de nouvelles bombes nucléaires US en Europe

© Photo Pixabay / WikiImagesL'explosion d'une bombe nucléaire.
L'explosion d'une bombe nucléaire. - Sputnik Afrique, 1920, 29.10.2022
S'abonnerTelegram
L’ambassadeur russe à Washington a appelé les États-Unis à rapatrier toutes leurs armes nucléaires déployées à l’étranger. Celles tactiques russes n’étant entreposées que sur le territoire national et ne présentant pas de menace pour les États-Unis.
L’ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, a commenté les fuites dans les médias sur l’intention des États-Unis d’accélérer le déploiement en Europe de leur dernière version de la bombe nucléaire B61, la B61-12. Selon lui, les autorités américaines devaient déplacer sur leur territoire l’ensemble de leurs armes nucléaires déployées à l’étranger.
"J’appelle une nouvelle fois Washington à faire revenir sur le territoire national toutes les armes nucléaires installées à l’étranger et à démanteler l’infrastructure étrangère de stockage et d’entretien. En outre, j’appelle à en finir avec la formation de militaires des États non nucléaire à leur utilisation dans le cadre de "missions nucléaires conjointes" de l’Otan qui sont contraires aux principes fondamentaux du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires", a-t-il signalé dans un message sur les réseaux sociaux.
Le diplomate a noté que, déployées à proximité des frontières russes, les bombes B61-12 revêtaient un caractère stratégique malgré leur puissance réduite et les tentatives des Américains de les considérer comme tactiques.

Les bombes tactiques russes ne menacent pas les USA

L’ambassadeur a indiqué que l’arsenal russe ne représentait pas quant à lui de menace pour les États-Unis, en dépit des spéculations affirmant qu’il est plusieurs fois supérieur à l’arsenal américain.
"L’ensemble de nos armes nucléaires tactiques est entreposé de façon centralisée sur le territoire russe et ne peut pas menacer les États-Unis", a-t-il conclu.
Mercredi 26 octobre, Politico a fait savoir que les États-Unis avaient accéléré la mise en service d'une version plus précise de leur bombe nucléaire principale dans les bases de l'Otan en Europe.

Une arrivée prévue pour décembre

"L'arrivée de la bombe à gravité améliorée B61-12, initialement prévue pour le printemps prochain, est désormais prévue pour décembre prochain, ont déclaré des responsables américains aux alliés de l'Otan lors d'une réunion à huis clos à Bruxelles ce mois-ci", a indiqué le média en se référant à un câble diplomatique américain et à deux personnes proches du dossier.
La bombe B61 est en service depuis 1968. Ses modifications les plus répandues sont la troisième, la quatrième, la septième et la onzième. La B61-12 doit remplacer les trois premières versions notamment en Allemagne, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas et en Turquie.
La Russie a signalé à maintes reprises que ces intentions des États-Unis revêtaient un caractère provocateur et contredisaient leurs déclarations sur la volonté de parvenir à un désarmement nucléaire complet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала