"L’abandon du dollar et de l’euro par la Russie est irréversible", dit le patron d’une banque russe

Dollars - Sputnik Afrique, 1920, 27.10.2022
S'abonnerTelegram
La Russie va élargir son commerce avec d’autres partenaires à mesure que les relations avec l’Occident se dégradent, a estimé le PDG de la banque russe VTB. C’est pour cela que le pays renonce au dollar et à l’euro et jette son dévolu sur le passage définitif vers les échanges en monnaies nationales.
La Russie abandonne définitivement le dollar et l’euro dans ses échanges commerciaux avec d’autres pays, a estimé le chef de la grande banque russe VTB.
Parmi ceux-ci figurent des pays du continent africain, de l'Union économique eurasiatique et de l’Amérique latine, ainsi que la Turquie, l’Inde, les États du Moyen-Orient et du Proche-Orient, a détaillé Andreï Kostine.
"L’intégration de monnaies nationales dans les échanges commerciaux avec justement ce groupe de pays est une priorité absolue pour nous", a précisé le PDG de la banque lors du Forum économique eurasiatique de Vérone qui se tient à Bakou (Azerbaïdjan).
Cette tendance s’explique par le changement géographique des partenaires russes.
"Les États qui n’ont pas soutenu les sanctions occidentales représentaient en 2021 près de 45% de la valeur totale des échanges russes. Par ailleurs, leur part n’était que 30% il y a 10 ans. Elle continuera d’augmenter à mesure que les relations commerciales entre la Russie et l’Occident se rompent. Cela signifie que l’abandon du dollar et de l’euro est un processus irréversible", a noté M.Kostine.

Cap sur la dédollarisation

La Russie, la Chine, l’Inde et l’Iran ont fixé une feuille de route pour augmenter progressivement la part des monnaies nationales dans les règlements mutuels. L’accord a été conclu au cours du dernier sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai, qui s’est tenu en Ouzbékistan les 15 et 16 septembre.
Moscou vend déjà son gaz en roubles à la Chine et à la Turquie. Avec l’Inde et l’Iran, la Russie discute de la possibilité de reconnaître mutuellement leurs systèmes nationaux de paiement et d’augmenter les transactions en monnaies nationales.
Au sein des BRICS (le groupe qui réunit le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l’Afrique du Sud), les pays abordent également la question de la mise en place d’une monnaie de réserve internationale, basée sur les monnaies des cinq membres du groupe.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала