L’Afrique en quête du monde multipolaire sans "antécédents d'exploitation"

© SputnikDavid Okpatuma
David Okpatuma - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2022
S'abonnerTelegram
L'indépendance et la souveraineté de chaque état est une condition indispensable pour la formation d’un monde multipolaire, affirme auprès de Sputnik un homme d’affaires nigérian, participant du forum russo-africain. Selon lui, l’Afrique contemporaine aspire à "exister dans un monde qui n'a pas d'histoire d'exploitation".
Dans un commentaire pour Sputnik à l’occasion du forum "Russie-Afrique: quelle est la suite?", qui se termine ce 26 octobre à Moscou, l’entrepreneur nigérian David Okpatuma dresse les contours du monde multipolaire incluant le continent africain et souligne le rôle spécial de la Russie dans son émergence.
"Historiquement, la Russie n’a pas eu d’histoire de la colonisation de l’Afrique", indique-t-il.
Les pays africains cherchent des partenaires sans "antécédents d'exploitation", selon l’homme d’affaires et président de la direction de Devca Initiative.
La jeunesse aspire actuellement à "exister dans un monde qui n'a pas de restrictions, qui n'a pas d'histoire d'exploitation", d’après l’entrepreneur nigérian.
Les pays africains, dont plusieurs se revendiquent en tant que partisans du mouvement des non-alignés, prônent l’indépendance et la souveraineté, assure David Okpatuma.
"Nous voulons voir un monde multipolaire, quand chaque pays a son indépendance et sa souveraineté pour interagir avec le pays de son choix sur la base de ses intérêts et également rechercher de nouveaux partenariats", clame-t-il.

"Un continent du futur"

La Russie tient à défendre le renforcement du continent africain sur la scène internationale, a fait savoir le 24 octobre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à l’ouverture du forum, en qualifiant l’Afrique de continent du futur:
"Nous voyons l'Afrique comme un continent singulier, en plein développement, un continent du futur. Nous défendons constamment le renforcement de sa position dans l'architecture multipolaire de l'ordre mondial, pour que sa voix, unifiée et indépendante, soit entendue et prise en compte sur la scène internationale".
La coopération russo-africaine ne fait qu'augmenter dans le contexte actuel, a-t-il souligné.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала