- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Kiev a conçu un missile factice pour sa provocation à la bombe sale, selon une source

© AP Photo / Rick BowmerDes matières radioactives
Des matières radioactives - Sputnik Afrique, 1920, 26.10.2022
S'abonnerTelegram
L’Ukraine a fabriqué un missile factice "russe" pour faire une provocation à la bombe sale, a indiqué une source à Sputnik. Kiev prévoit d’y introduire des éléments radioactifs et de l’abattre au-dessus de Tchernobyl. Ses débris devraient être alors présentés à l’Occident comme une prétendue preuve d’utilisation par la Russie d’une arme nucléaire.
Le régime de Kiev a déjà finalisé ses travaux pour сette provocation à la bombe sale, a indiqué à Sputnik une source proche du dossier.
Les spécialistes de l’usine de construction de ces dispositifs, Ioujmach, ont fabriqué un objet imitant le missile balistique russe Iskander, censé être doté d’éléments radioactifs. Ce faux devrait être lâché au-dessus de la zone d'exclusion de Tchernobyl par la défense antiaérienne ukrainienne.
Ensuite, Kiev prévoit d'accuser la Russie d’utiliser une arme nucléaire:
"Une fois ce ‘missile’ abattu, les autorités ukrainiennes ont l’intention de présenter les fragments du faux [projectile] et les prétendus éléments électroniques d’un missile Iskander pour convaincre la communauté occidentale de la responsabilité russe".
Toujours selon cette source, ce missile factice est conçu à partir d’un missile de Totchka-U.

Alertes russes

Depuis quelques jours, la Russie met en garde contre la préparation d’une provocation à la bombe sale par l’Ukraine, une arme conventionnelle contenant des matériaux radioactifs. Moscou a déclaré disposer d’informations fiables et revérifiées.
Le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, s’est entretenu à ce sujet avec les hauts responsables militaires de plusieurs pays occidentaux, y compris avec ses homologues chinois et indien. Cependant, l’Occident méprise ces avertissements.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала