- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

"La priorité numéro un est la victoire militaire": des experts américains sur la loi martiale russe

© Sputnik . Konstantine Mikhalchevskiy / Accéder à la base multimédiaUn militaire russe en Crimée (image d'illustration)
Un militaire russe en Crimée (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 20.10.2022
S'abonnerTelegram
Par l’imposition de la loi martiale dans ses nouvelles régions, le pouvoir russe met en place les mécanismes nécessaires pour défendre le pays. Contactés par Sputnik des experts estiment que le conflit est allé au-delà de la confrontation régionale et oppose "la Russie à l'Otan".
Pour quelles raisons la loi martiale a-t-elle été introduite dans les quatre nouvelles régions russes? Interrogé par Sputnik, l’analyste américain Scott Ritter, ancien officier du renseignement du Marine Corps, évoque la nécessité d’établir les mécanismes appropriés pour "défendre correctement" la Russie.
"L'étendue et l'ampleur de l'implication de l’Occident collectif dans ce conflit ukrainien sont telles que les ressources initialement attribuées à l'opération militaire spéciale sont épuisées et ne sont pas à la hauteur de la tâche. Le Président Poutine met donc simplement en place les mécanismes nécessaires pour défendre correctement la Russie", indique l’expert qui rappelle que le conflit est allé au-delà de la confrontation régionale et oppose "la Russie contre l'Otan, la Russie contre l'UE, la Russie contre les États-Unis, la Russie contre le G7".
"La priorité numéro un pour le moment est la victoire militaire. Et c'est dans cela que se trouve l'importance de la loi martiale. Il laissera les mains libres aux autorités compétentes pour qu'elles puissent rassembler, mobiliser toutes les ressources nécessaires à la victoire", poursuit-il.

"Un seul effort militaire ciblé"

Décrété par Vladimir Poutine le 19 octobre dans les républiques de Donetsk et Lougansk ainsi que dans les régions de Kherson et Zaporojié, la loi martiale a été approuvée le même jour par la chambre haute du Parlement russe.
Cette mesure améliorera la coordination sur place, avance auprès de Sputnik Karen Kwiatkowski, lieutenant-colonel à la retraite, ancienne analyste du département américain de la Défense:
"La coordination entre les milices et la police locales avec l'armée russe et le renseignement russe sur le champ de bataille s'améliorera rapidement, et une nouvelle discipline et un nouveau esprit de sérieux seront introduits".
Ainsi, au lieu de quatre zones militaires séparées, "nous allons voir un seul effort militaire ciblé, coordonné par un seul commandant militaire qui bénéficie du soutien total de la Russie derrière lui", assure Scott Ritter.
"Ce ne sera pas la campagne parfaite où il n'y a pas d'erreurs. Il y aura des erreurs. Des erreurs sont toujours commises, c'est la nature de la condition humaine. Mais la Russie sait faire la guerre", conclut l’expert.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала